Le Troisième Royaume

Tome 13 de L'Épée de Vérité

Donnez votre avis sur ce livre

inmh, le 22 juillet 2014 à 16h07

a Nagoto....c'est la copie exact de ce que je ressends et pense...sauf que moi j'ai 33 ans!!!! siffle

Nagoto, le 22 juillet 2014 à 00h17

A ma grande honte j'avoue ne pas avoir finit le treizième tome (mais presque) en revanche je viens appuyer certains de vos arguments et y rajouter mon petit grain de sel. Moi aussi je suis déçu du dédoublement de la taille de la police entre deux tomes, ou même de la lassitude que je commence à ressentir en lisant la machine à présage ou le troisième royaume. Je me rappelle que lorsque j'ai lu le tome 3, et que je l'ai terminé en à peine deux jours, j'ai supplié à genoux ma mère pour qu'elle m'achète le tome 4 dans la journée. Pour une gamine de 14 ans ça l'avait un peu foutu mal, mais bon bref ces livres étaient ma drogue. Après la machine à présage qui m'avait grandement déçue suite au bombardement émotionnel que j'ai eu après ma lecture du 11e tome, j'ai attendue un an avant d'acheter le troisième royaume. j'avais peur d'être déçue. Forcément, j'ai craquée, je l'ai achetée mais je n'ai bien évidemment pas retrouvé l'adrénaline et l'addiction permanente que je ressentais autrefois.... Dommage ! j'apprécie beaucoup ma lecture actuellement mais hélas j'ai plus "hâte" d'arriver à la fin pour savoir enfin la fin qu'autre chose... alors qu'avant je devais me faire violence pour ménager un peu ma lecture et ne pas tout finir en deux jours hmm en résumé, TG avait des débuts foudroyants, il vendait un monde à part et regorgeant de fantaisie, et désormais il ne vends que du papier imprimé...

Zeddicus Zu'l Zorander, le 12 juin 2014 à 12h17

J'ai fini "Le Troisième Royaume" il y a peu.
J'ai aimé. Mais... D'habitude, quand je commence un tome de l'EDV, je ne passe pas un jour sans l'ouvrir pour le continuer. J'y accorde des heures par jour. Cette fois-ci, j'ai laissé des semaines entre chaques lectures. Ce treizième tome, je l'ai bien aimé car l'EDV est un cycle que j'adore, mais ça s'arrête là. Rien de bien excitant. Rien de bien folichons. T.G. se fout un peu de notre poire depuis "La Machine à Présages", nous offrant des livres 10x moins longs. De même épaisseur, on s'attend à beaucoup de contenu, mais on passe (c'est un exemple) d'une police 8 à une police 18. Ca me gonfle. Ca rame pendant 250 pages, ça n'avance pas et dans les 50 dernières pages, T.G. balance tout d'un coup. On a droit à de la marche d'escargot puis, d'un coup, à Benny Hill. C'est bâclé. Bordayyyyyyyl, mais prends ton temps Terry! Tu peux pas nous offrir du Caviar et la fois d'après, nous filer des oeufs de pompe.

Adhara, le 28 mars 2014 à 23h34

Bonsoir,
Bien que le dernier message sur ce sujet remonte à plusieurs mois, comme je me suis inscrite sur ce forum suite a la lecture du tome 13, je me permets de faire un petit commentaire.

Pour moi L'Epée de vérité est un monde vraiment magique avec un potentiel énorme. Au début j'ai littéralement dévoré les livres et je me suis beaucoup attachée aux personnages.
Pour moi, ce sont d'ailleurs ces mêmes personnages qui font que je lis encore cette saga. Je ne comprends pas pourquoi les livres ont perdu de leur saveur comparé au début et Terry Goodkind semble nous faire une forme de Bis Répétita modifié dans le tome 13.
A croire qu'il est devenu victime de son propre succès et qu'il ne cherche plus a écrire des histoires qui font rêver mais seulement des livres à vendre.

Mais je ne vais pas être non plus seulement négative, je dois dire que lorsque j'ai lu La Première Inquisitrice, il m'a semblé retrouver de nouveau le style qui avait fait que j'accroche à la série. Je pensais donc trouver un second souffle dans le tome13... ou un véritable fiasco.
Bon je dois dire que je n'ai pas spécialement accroché au livre et qu'il m'a fallu une semaine pour le lire (contre a peine un ou deux jours pour le Tome 1 à titre d'exemple) mais il y a de bons éléments et une ouverture à de nouvelles possibilités qui se présentent malgré une déception sur la nouvelle intrigue (j'ai envie de dire que ça fait un peu "essayons encore")

Enfin, T.Goodkind a quand même créé un monde plus que magique et j'espère vraiment qu'il saura en tiré un maximum de choses par la suite car j'ai hâte qu'il me refasse rêver comme au commencement

knails, le 30 décembre 2013 à 14h44

Si le 12 m'a paru trainé en longueur, le 13eme me parait élancé un nouvel élan et une nouvelle aventure. Si cela ne vous a pas plu, moi je suis content de voir richard repartir vers une nouvelle aventure

emelineb1, le 5 décembre 2013 à 15h16

Je me suis inscrite sur ce forum aprés avoir fini le 13e tome.
Je trouve que le livre 12 est relativement long et sans interêt. D'ailleurs, j'ai failli abandonner la saga et ne pas acheter le 13. Je l'ai quand même fait et je vous trouve sévère avec ce dernier tome.
Je l'ai trouvé bien. On nous emmene dans un nouvel univers, avec des nouveaux personnages et un suspense de dingue. Au fil de ma lecture, je me suis inquiétée pour les personnages principaux (Cara, Zedd...). J'ai trouvé que Samathan est un personnage qui par la suite si elle reste, peut devenir une magicienne trés interessante. De plus, je ne voyais pas du tout comment ils pouvaient s'en sortir.

Enfin j'ai retrouvé un peu la flamme du début smile

Bonne lecture.

Mathilda Tyler, le 19 novembre 2013 à 20h18

Personnellement, même si je suis d'accord avec vos avis, j'ai malgré tout apprécié la lecture du tome 13. Certes il ne vaut pas - et de loin, selon moi  - les premiers tomes, il s'agit toujours des aventures de Richard. J'ai quand même eu un grand plaisir à le lire.

tkl, le 19 novembre 2013 à 10h26

@Dorloth: Il m'est aussi d'avis que L'auteur se laisse un peu aller tant sur la trame générale que sur les ressorts scénaristiques de plus en plus usés.
En même temps si à la fin de La Première Leçon, Kahlan annonçait un heureux événement à un Richard fraîchement établis sabotier dans une forêt du coin, l'auteur aurait un peu sacrifié sa poule aux œufs d'or  tongue

@Redheling:

Redheling a écrit :

c'est quoi ces stratagèmes d'adolescents qui veulent augmenter le "poids" de leur rapport de stage ??

Je suis tout à fait en accord avec toi. lol
Concernant Bragelonne, je ne pense pas qu'il soient totalement fautifs:
Les livres de Goodkind sont des best sellers. Ils ont en partie accompagné l'essort de Brage et de la fantasy mainstream en France.
La cote de l'auteur n'a pas baissé outre atlantique (l'objectivisme comme quintessence du libéralisme a toujours le vent en poupe) et la série télé a attiré beaucoup de nouveaux lecteurs.
De fait les droits de cession des livres n'ont a mon avis pas baissé, bien au contraire.
Pour moi, l'auteur n'écrit plus un livre, mais des épisodes, de plus en plus compressés.
La Loi des Neufs était pour moi le pire exemple mais illustre très bien ce qu'un auteur peut produire quand il doit contractuellement "livrer" un livre.

En France, on peut reconnaître au crédit de Bragelonne un soucis de cohérence de reliure, d'édition, et d'aspect graphique qui manque cruellement dans de nombreuse autre séries.
C'est Bragelonne qui commissionne les traductions rapidement après la parution US, qui commande les superbes illustrations de couverture.

Et puis, c'est aussi leur business. Les éditeurs n'ont jamais été des philanthropes  ironique



Tout ceci étant dit, ce serait avec plaisir que nous lirions vos présentations respective au chapitre des présentations  smile

redhelling, le 18 novembre 2013 à 23h17

bonsoir tout le monde !

j'ai découvert la saga de l'épée de vérité il y a, oula bien 5 ou 6 ans et c'est vrai que j'ai dévoré tome sur tome jusqu'au 11ème !! la saga se concluant en un bouquet final absolument époustouflant !! Puis, je pense comme beaucoup d'entre vous, un beau jour j'ai vu sur un rayonnage de mon magasin préféré le tome 12 de la saga ! ni une ni deux je l'ai acheté dans la seconde et je l'ai fini dans les 2 jours qui ont suivi. Comme la plupart des lecteurs j'ai été très déçu par cette suite et depuis je n'ai plus lu un seul livre de Terry Goodkind. et ce soir je me suis dis, si je retournais jeter un petit coup d'œil à cette saga ? j'ai donc lu la plupart des avis et sujet présent sur ce site sur les différents tomes qui sont sorti ensuite (la loi des neuf, la première inquisitrice et le troisième royaume). Soyons franc je n'ai vraiment pas envie de lire les autres tomes, sauf peut être en ce qui concerne la première inquisitrice, qui a su piquer ma curiosité, mais pour les autres tomes j'ai eu l'impression de ressentir à nouveau la frustration et la déception qui a été la mienne à la lecture de "la machine à présage".


Mais si j'écris tout ça c'est pour pousser un coup de gueule sur un aspect très précis de ces suites ou "préquelle". Chose que je n'ai jamais relevé dans aucun sujet ou forum que j'ai pu lire.

Donc tout d'abord, le prix des livres, 25€ pour un livre je trouve sa franchement pas donné  ! Mais bon en ce qui concerne les tomes 1 à 11 les couvertures sont sublimes, le papier est de bonne qualité et la police n'est pas énorme et remplie bien la page, donc dans ces conditions et avec une histoire pareille je sacrifie mon portefeuille sur l'autel de la fantaisy sans remords. Mais la première fois que j'ai ouvert la machine à présage (phénomène qui s'est répété avec les tomes suivants) qu'est ce que je constate ? la police de caractère a presque doublé, on a rajouté 1 à 2 centimètres aux bords de page ainsi qu'à l'entête et au pied de page, et le papier est comme jauni et il est rugueux au toucher ???!!! et tout ça sans baisser d'un demi centime le prix des bouquins ????? on se fout de la gueule de qui ???? c'est quoi ces stratagèmes d'adolescents qui veulent augmenter le "poids" de leur rapport de stage ?? tout ça pour donner l'illusion que les livres sont aussi épais que les précédents, alors que je suis sur que si on imprimais la machine à présage avec la mise en page des premiers tomes on obtiendrait une épaisseur à peine supérieure à dette d'os !!!! donc je ne sais pas qui est le plus à passer dans le goudron puis les plumes, est ce que c'est Bragelonne ou l'auteur ?? honnêtement je jetterai la pierrre à Bragelonne mais je ne comprend pas comment l'auteur peut laisser faire ça ! mais peut être que je me trompe...

bref est ce qu'il y a que moi que sa choque ou y en a qui sont d'accord ? C'est pourquoi maintenant quand un livre m'intéresse et que je vois Bragelonne dessus, je le repose sur son rayonnage.

dorloth, le 8 novembre 2013 à 08h59

Bonjour a tous,

je suis un grand fan de votre site et en règle générale de Terry Goodking,

ce dernier livre m'a fait m'inscrire pour donner mon avis...


depuis quelques temps, on s'emmerde litteralement en lisant les histoires de Richard,


quand je lis "la premiere inquisitrice" "la machine a présage" ou encore "le troisième royaume"

je ne suis pas heureux....   on s'ennuie,  on découvre pas mal de choses mais qui n'avancent pas....
Richard et Khalan ne sont jamais ensemble et au bout de 13 tomes ca commence un peu a souler ....
c'est meme pire que ca avec l'accumulation... je viens de terminer hier le troisième royaume, et je ne suis meme pas heureux de l'avoir lu....


ou sont partis les ingrédients magiques des tomes 1.2.  3, 4, 6 ?
Ces bouquins m'empechaient litteralement de faire autre chose, je ne faisais que lire et j'adorais vraiment tout ...

on a plus l'effet magique...

pour moi l'histoire avance vers une obscurité, un ennui, des décisions tristes et pas intéressantes, 
même sans spoil le dernier chapitre de ce livre est nul .... et la semi fin censé nous annoncer le livre suivant ne nous donne meme pas envie de l'acheter.... (et avec ca on va devoir attendre 2 ans encore?)

bref du boulot baclé, a peine 15% du niveau habituel de l'auteur

tkl, le 29 août 2013 à 10h32

Depuis La Loi Des Neufs, certains plis ont été pris par l'auteur et l'on retrouve sans ménagement des chapitres très courts balisant une action tendue d'un seul jet.

Malheureusement pour la série en général, le souffle commence à se faire court, et une foi écrémé les redites, et circonvolutions d'usage voire parfois clairement le remplissage, il ne reste pas grand chose.

Ce pas grand chose peu rester intéressant car des éléments mis en place restent intrigants quand à leur traitement futur ...mais au bout de trois tomes, on commence à en avoir longuet des mises en place.

Si, comme le disait un temps un estimé membre du forum : "Goodkind, c'est comme une bonne paire de pantoufle, ça pue un peu mais on y revient toujours"  (Copyright Payns), avec le Troisième Royaume, on commence à sentir la couture tongue

François, le 28 août 2013 à 22h31

Après un très bon la Première Inquistrice, un espoir naissait de retrouver la qualité des premiers ouvrages de l'auteur, mais l'intérêt est vite retombé à la lecture du synopsis : "Dépourvu de magie, Richard ne peut compter que sur son épée, son intelligence et sa capacité de déduction". Nous allions de nouveau avoir droit à du "super Richard sans pouvoir".

Ça n'a pas manqué : sa magie n'étant de nouveau plus, il ne peut compter que sur son intellect et les indices laissés depuis des millénaires dans une obscure langue qu'il a la chance de connaître depuis peu pour résoudre à lui tout seul les problèmes et sauver tout le monde (quoi que pas tout malheureusement, mais point de spoiler ici !).

Heureusement que Samantha est là pour offrir un peu de fraîcheur à tout ça, même si son rôle reste assez secondaire, la fidèle acolyte qui écoute, tente une idée mais ne perce pas vraiment. On s'attache tout de même à elle, et on espère qu'elle ne subira pas le même sort que Jebra, perdue de vue entre les tomes 2 et 10.

L'ambiance est assez sombre, que ce soit en raison de l'endroit où l'histoire prend place - les Dark Lands, et plus si affinité une fois foulé le territoire du Troisième Royaume - ou les créatures que l'on y rencontre, qui ne feraient pas pale figure dans un film de zombies.

L'histoire en elle-même avance assez peu. On en apprend beaucoup sur le Mur et ce Troisième Royaume, mais avec trop de répétitions. On a l'impression de relire plusieurs fois la même chose expliquée différemment, par ou pour différentes personnes, ce qui fait qu'on croirait faire du sur place. Et la fin qui nous laisse dans un situation finalement assez proche du commencement (voir pire sur certains aspects) n'aide en rien.

Les idées sont là, l'auteur nous offre un tout cohérent et suivit entre le cycle et le prologue sortie il y a peu, mais la sauce à du mal à prendre pour moi. Terry Goodkind reste un très bon page turner mais le peu d'avancement à l'histoire ressenti et la répétition des schema narratifs fait baisser l'intérêt de ses derniers ouvrages.