Alcatraz en poche pour la rentrée 2013

Le 27 juin 2013 à 20h09, par François

La série de roman pour jeune adolescent "Alcatraz", déjà en partie sortie en français, va s'offrir une version poche pour la rentrée. Les 3 premiers tomes sont prévus sous ce format pour le 18 septembre 2013.

TN-alcatraz_contre_les_infames_bibliothecaires_2.jpg

Il ne vous en coûtera donc plus que 6€ par tome pour découvrir les aventures d'Alcatraz Smedry :

  1. Alcatraz contre les infâmes Bibliothécaires

  2. Alcatraz contre les Ossements du Scribe

  3. Alcatraz contre les traîtres de Nalhalla

Le 4ème tome n'est pour le moment pas paru dans notre langue, quant au 5ème, il est en cours d'écriture par l'auteur pour une sortie courant 2014.

Alcatraz se distingue du reste des oeuvres de Brandon Sanderson. C’est l’original de la famille.

Le projet est plus ou moins né d’un exercice d’écriture libre autour de ce qui a fini par devenir la première ligne du premier tome : « Et donc, j’étais là, ligoté sur un autel d’encyclopédies périmées, à deux doigts d’être sacrifié aux forces du mal par une secte d’infâmes Bibliothécaires. »

Le résultat est un roman d’aventures fantastiques qui ne se prend pas au sérieux.

La série suit les péripéties d’un ado du nom d’Alcatraz Smedry. Le jour de son treizième anniversaire, Alcatraz, qui collectionne les familles adoptives depuis sa naissance, reçoit dans sa boîte aux lettres un sac de sable, soi-disant l’héritage envoyé par ses parents. Naturellement, les Bibliothécaires s’empressent de subtiliser le paquet.

S’ensuit une série d’aventures au cours desquelles Alcatraz découvre que sa famille fait partie d’un groupe de combattants qui s’opposent aux Infâmes Bibliothécaires, la secte secrète qui dirige le monde. Le grand-père d’Alcatraz déboule et l’embarque dans une opération risquée : infiltrer la bibliothèque locale afin de récupérer la mystérieuse poudre. À partir de là, il sera question de dinosaures parlants, de romans à l’eau de rose doués de vie et de geôles labyrinthiques cachées derrière les murs d’une petite bibliothèque apparemment normale.

Share on Google+

S'inscrire à la newsletter

Poster un commentaire