Un Hugo pour the Emperor's Soul

Le 2 septembre 2013 à 16h05, par François

The Emperor's Soul à remporté l'Hugo Award 2013 dans la catégorie "Meilleure Nouvelle" !



L'auteur remporte également le Hugo du "Best Related Word" pour ses  "Writing Excuses", d'où les deux trophées trônant devant lui smile

Le prix Hugo (Hugo Award), dont le titre original est Science Fiction Achievement Award, est un prix littéraire décerné chaque année aux meilleurs récits de science-fiction ou de fantasy de langue anglaise publiés l'année précédente, ainsi qu'à d'autres catégories d'objets ou d'événements tels les magazines amateurs ou les productions cinématographiques.


Voici l'histoire d'une voleuse hérétique, dernier espoir pour la survie d'un empire.

Shai est une Faussaire, une étrangère pouvant copier et recréer parfaitement n'importe quelle objet en ré-écrivant son histoire à l'aide d'une magie savante. Bien que condamnée à mort pour avoir tenté de voler le spectre de l'Empereur, on lui offre une opportunité de garder la vie. Bien que son pouvoir de Faussaire soit considéré comme une abomination par ses ravisseurs, Shai essayera de créer une nouvelle âme pour l'Empereur, qui est entre la vie et la mort depuis l'attaque d'assassins.

En fouillant profondément dans sa vie, lle découvre la vraie nature de l'Empereur Ashravan - et une opportunité de l'exploiter. Son seul allié est profondément loyal envers l'Empereur, mais le conseiller Gaotona devra surmonter ses préjugés pour comprendre que sa contrefaçon est autant un talent artistique qu'une supercherie.

Shaid a besoin d'un plan parfait pour s'échapper, car elle a découvert les machinations de ses ravisseurs. Le destin du royaume dépend d'une tâche impossible. Est-il possible de créer une contrefaçon d'une âme si convaincante qu'elle en est meilleure que l'âme d'origine ?

S'inscrire à la newsletter

Poster un commentaire

fuer raug'moss, le 3 septembre 2013 à 11h30

je suis vraiment content, mais pas surpris tant ce livre le mérite  smile

François, le 5 septembre 2013 à 05h51

Vous trouverez plus d'image sur ce billet du blog de l'auteur :  - dont certaines où il croise le fer avec John Scalzi ironique

tkl, le 5 septembre 2013 à 08h33

Une belle émotion transpire de ce billet où l'on sent la satisfaction d'un accomplissement.
Scalzi sur whatever n'avait pas montré ces clichés, mais parlait plus de son hystérie, joie satisfaction et bonheur égoïste assumé d'avoir reçu cette distinction.
Comme quoi, Sanderson quand il fait quelque chose, il le fait bien: à la fin de la journée, il rafle lui non pas un mais deux Hugos (il a les mains bien pleines  lol).

Poster un commentaire