Coeur d'Acier

Tome 1 de Coeur d'Acier

Donnez votre avis sur ce livre

Rikka, le 4 novembre 2013 à 18h40

Enfin terminé la dernière petite merveille du sieur Sanderson big_smile.

A l'image de ses sorties précédentes, le format ici choisi est court, sous forme de petits romans à suite qui se dévorent en un rien de temps !

Une très bonne impression subsiste à l'issue des dernières page de ce bouquin. Je dirais même que j'ai davantage accroché à Steelheart qu'à The Rithmatist, quand bien même ce dernier demeure un très bon roman. Toutefois, on retrouve dans Steelheart ce petit plus indéfinissable qui fait se déclencher des étincelles de gourmandise dans les yeux du lecteur.

Prendre ici le risque de partir de la sur-traitée thématique des super-héros pour la détourner et construire quelque chose de nouveau, c'était un pari un peu osé qui s'avère tout compte fait gagnant ! J'ai adoré le traitement que l'auteur a réservé à un sujet pourtant largement cuisiné à toutes les sauces. Son idée de départ n'est pas forcément novatrice, mais son traitement est juste, et les problématiques soulevées entre en résonance avec celles que connait actuellement notre monde moderne. Une belle manière de prendre de la distance avec ce dernier pour mieux le critiquer.

Pour reprendre tkl, l'immersion dans l'histoire est très rapide, et on se laisse bien aisément embarquer dans le rythme effréné mis en place par Sanderson. Par bien des aspects, Steelheart fait écho avec le 1er tome de Fils-des-Brumes, pour le plus grand plaisir des fans de ce dernier.

Toutefois, son format court ne permet malheureusement pas le travail très approfondi de la psychologie des différents personnages, ce que j'ai trouvé préjudiciable dans la mesure où il y a véritablement substance à creuser davantage.... La faute à l'auteur qui ne nous donne là qu'il bouchée d'une succulente pâtisserie (goinfre comme je suis, c'est la pâtisserie entière ou rien du tout ! mad). J'ai trouvé ainsi le personnage de David très superficiel, peinant à endosser le costume du rôle principal. Au contraire, Megan et Prof laissent présager de superbes développements dans les tomes prochains. Ceci laisse de fait présager une suite dont l'attente sans aucun doute insoutenable.

Bilan de ce charabia : à dévorer sans modération ! smile

tkl, le 1 octobre 2013 à 09h50

Dans Steelheart, nous suivons le parcour du jeune David qui,mis face à des événements tragiques va dédier sa vie et son énergie à un seul objectif : détruire Steelheart.
Nous somme plongés ici dans une vision alternative de notre réalité où tout un chacun peut un beau jour devenir un "Epic", quelqu'un doté d'un (ou plusieurs) super-pouvoir.

Ceci n'est malgré tout pas un roman de super héros, mais plutôt de super villains.
Où plutôt de personnes qui, doté de capacités extraordinaires, les utilisent à des fins très personnelles.

En dix ans la situation s'est tellement aggravée que l'humanité s'est adapté et un nouveau système social féodal s'instaure.
Tous ne sont pas prêts à accepter la situation. David est l'un d'eux et fera tout ce qui est en son (maigre) pouvoir pour renverser le tyrant Steelheart.

On s'installe très facilement dans l'histoire, d'autant plus que les développements s’enchaînent à toute  vitesse, et l'auteur fait ici encore preuve d'une redoutable efficacité.
Les nombreux détails/gadgets technologiques qui parsèment le récit sont un vrai plaisir d'anticipation, d'autant que nombre d'entre eux ne paraissent pas si lointains.
Nerveux mélange d'action, de futurisme et d'humour bien sentis, nous avons droit dans ce ce récit à une aventure d'autant plus palpitante qu'elle est finalement assez courte.

Encore une fois, bien que la fin boucle parfaitement l'histoire initiale, assez d'élément sont disséminés pour attendre de pied ferme les épisodes suivants.

Une nouvelle pépite, pour une nouvelle corde d'un nouvel arc d'un auteur que l'on sait maintenant prolifique.