Le Puits de l'Ascension

Tome 2 de Fils des Brumes

Donnez votre avis sur ce livre

Arthan, le 11 février 2013 à 14h54

Bon je poste un premier commentaire ici, j'irai bombarder la section où le spoil est possible après.
Que retenir dans ce 2e tome des aventures de Vin ? Qu'elles sont juste délicieuses, savoureuses, exaltantes, opprimantes.
Avec un premier tome plus qu'adoré, j'avais un peu peur d'attaquer ce 2e tome, peur d'être déçu, peur que mes attentes ne soient pas comblées. Ce 1er tome était un vrai trésor. Sa fin aurait pu être une fin en soi .. Aurait pu.
C'est donc avec crainte que j'ai ouvert ce pavé, que j'avais mis de côté de longs mois durant. Et le début me semblait prometteur, bien qu'assez prévisible. On retrouve un style d'écritures si fluide, si propre, qu'on est forcement attiré à l'intérieur. On se prend à voir à travers les yeux des personnages, à détester l'auteur de ne pas nous livré un point de vue omniscient. On veut en savoir plus.
Mais comme dans tout livre, il fait bien qu'il y ait une pause dans l'action. C'est ce que nous propose ce livre, mais chose inhabituelle, elle se déroule plutôt dans la 1ère partie, que je décrirais comme moins passionnante que le tome1. A ce moment, je me suis dit que le 1er était un chef d’œuvre que ce 2nd tome ne pouvait égaler.
Et puis, l'histoire avance. On tourne de plus en plus de pages chaque soir. On s'y met alors qu'on s'était dit qu'on allait dormir ou qu'on allait travailler. Les pages défilent de plus en plus vite. On n'est pris dans un tourbillon d'intrigues et de suspenses, mais aussi de merveilles. On a du mal à se détacher du livre, à émettre des hypothèses. On se fiche pas mal de nos hypothèses, on veut connaitre la suite, la vraie.
Et d'un coup, il arrive. Le dernier quart du livre. Qui justifie à lui seul l'achat du livre. Si tout était donné pour faire monter l'intrigue en puissance, ce dernier quart est une explosion de saveurs littéraires. Que celui qui ose s'arrêter de lire soit châtié ! Vous n'avez plus sommeil, vous n'avez plus faim, vous ne voulez plus sortir avec vos copains. Vous DEVEZ le lire. Le finir. Puis regretter. Regretter qu'il soit fini. Se dire qu'on aimerait tout oublier et le recommencer. La dernière page tournée est comme la fin d'un doux rêve, brutal et plein de peines. On ne souhaite que se rendormir et le reprendre où l'on s'était arrêter.

Après une magnifique découverte du 1er tome, où chaque chapitre équivalait à une friandise qu'on se mettait sous la dent chaque soir, ce 2nd tome n'arrive pas à se faire déguster. Il se fait engloutir par notre faim infini de savoir, de plaisir, de liberté et d'imagination.
Balayées les craintes, comment ai-je pu m'en passer ?
L'Empire Ultime était une œuvre d'art, Le Puits de l'Ascension l'est tout autant. Foncez et ne vous arrêtez sous aucun prétexte.
Vivement le tome3.

tkl, le 12 décembre 2011 à 09h24

Le puits de l'Ascention fait suite à l'Empire Ultime juste un an après les faits.

L'empire ultime dans toute son action et son exposition n'était finalement que la description du coup de vent qui à fait s'ébranler un gravier qui va faire écrouler la falaise d'une terrible avalanche.

Le Puits de l'Ascention est lui ce moment où tout se met en mouvement et ou chaque évènement produit une grappe de conséquence plus formidable l'une que l'autre.

Point d'équilibres ici, tout est en perpétuelle mutation.
L'auteur récupère toutes les lignes narratives du précédent opus et leur inssufle action, tension et aventure.
Tout se lie et s'ajoute sans heurts avec les nouveaux entrants pour rendre les enjeux encore plus formidable.

Ce livre en levant le voile sur certaines interrogations nous met face à une perspective d'autant plus vaste qu'elle est baignée par l'opacité des brumes.

Rikka, le 8 août 2011 à 14h42

Le 1er tome n'était en fait qu'une vaste introduction des plus passionnantes, et ce 2nd opus reprend sur ces bases pour construire quelque chose de nouveau, et qui pourtant, découle entièrement des péripéties du 1er livre. C'est absolument génial et jouissif comme bouquin !

De nouvelles menaces se mettent en place, de nouveaux mystères voient le jour et de nombreuses interrogations se font sentir, quant aux spécificités de ce monde on ne peut plus étrange, quant à ses origines, ses dangers, ses secrets,...

Les personnages sont en constante évolution, se remettent en question régulièrement ce qui apporte une réelle profondeur à leur personnalité, à leurs sentiments, à leur psychologie... Leurs interactions les uns envers les autres - que ce soit en matière d’amour, d’amitié, de devoir, de haine ou de fascination - sont immensément riches et complexes, motivées par des schémas parfois entremêlés qui se font l’étoffe du récit.

Le style de l'auteur est également très appréciable, difficile à décrire pour ceux qui n'ont pas lu le livre. Il a cette façon de lier indiciblement et de manière totalement inattendue le passé/l’histoire de ce monde avec les évènements auxquels on assiste. C'est comme si 2 romans s'entremêlaient, un à propos de cet Héros des Ages qui, des millénaires auparavant a failli dans sa quête, et un autre qui se fait la trame principale de la série. C'est une écriture fine, toute en détails. L'auteur nous amène de manière très douce et fluide à comprendre plus profondément les rouages de son univers et ses mystères, tout en explicitant un degré encore plus avancé de compréhension. Il existe toujours un secret plus vaste enfouit sous le précédent et c'est une des choses qui rend ce cycle si passionnant.