Le Héros des Siècles

Tome 3 de Fils des Brumes

Donnez votre avis sur ce livre

Arthan, le 2 avril 2013 à 10h47

En même temps, je me suis tellement régalé  coeur coeur !

tkl, le 2 avril 2013 à 09h34

Arthan... ce gourmet  tongue

Arthan, le 2 avril 2013 à 09h05

Ce 3e tome conclut magistralement cette trilogie. Que d'émotions ressenties à travers le tome entier ! Et à travers la trilogie !
Si je devais classer les 3 tomes, je mettrai le 1er en 1, en 2e le 3e tome, et enfin le 2e tome en 3e, bien que je les ai tous absolument adoré.

C'est ainsi que c'est terminé l'aventure Fils des Brumes pour moi hier soir. Et que ce fut difficile .. Entre l'envie d'en savoir toujours plus, la répulsion de tourner une autre seule page me rapprochant de la faim, et toujours cette même et simple satisfaction de l'état présent, c'est finalement l'envie qui l'a emportée.
Cette saga est surement la meilleure que j'ai lu. Et c'est pourquoi je voulais remercier ce forum de me l'avoir fait découvrir. On tombe souvent sur des livres qui nous passionne , dont on ne fait qu'une bouchée.. Mais combien de livres nous ont apportés autant de satisfaction ? Cette satisfaction si particulière de ne lire qu'un seul chapitre par soir, tant il suffisait à me "nourrir". Pourquoi manger deux excellents plats, alors que l'on peut en manger un maintenant, et manger l'autre plus tard ? Je souhaite à tous les lecteurs de trouver ce livre ou cette saga qui vous donne ce goût de l'accompli. Il y a des livres que l'on adore, d'autres que l'on vénère. Pour ma part, j'ai trouvé ma référence ultime, le livre dont je pourrais parler encore et encore .. Et toujours.
Merci smile.

tkl, le 11 janvier 2012 à 08h47

Un très belle conclusion de cycle avec ce tome "ultime" big_smile avec quelque petits moins toutefois:
Un démarrage en trombe particulièrement efficace qui nous replonge dans une action qui semble toujours au point de rupture avant le chaos.

Pourtant après cela j'ai ressenti comme un coup de mou sur le deuxième tiers du bouquin, heureusement ravivé ponctuellement par l’essor de personnages secondaires des précédents volumes.

Heureusement l'ensemble est magistralement "emballé" à la fin : donnant tout sons sens au terme épique de la fantasy d'après la définition de Sanderson : "dont les événements et les conséquences des actes des héros sont à une échelle les dépassant complètement."

Rikka, le 8 août 2011 à 14h47

Brandon Sanderson signe, avec Hero of Ages, une incroyable performance et mérite, dès lors, de rentrer dans le panthéon des grands auteurs Fantasy. Ce 3ème et dernier tome transforme l'essai Fils des Brumes en portant la saga aux sommets.

C'est une conclusion particulièrement émouvante, dans laquelle votre patience est mise à rude épreuve et vos nerfs à vifs. Rien ne vous est épargné et les émotions fortes sont au rendez-vous. Une écriture tout en compromis, avec un très bon dosage réalisé entre les scènes fortes, tout en action, et celles, plus calmes, contribuant à l'avancée de la trame historique.

C'est ici, réellement, que l'on peut se rendre pleinement compte du génie de l'auteur qui tisse alors une véritable toile entre tous les éléments conducteurs de son récit. Tous les petits détails contenus dans les tomes 1 et 2 viennent trouver leur signification, dans une grande fluidité, au fil des découvertes de l'héroïne principale. Des indices sont semés, des fragments retrouvés, une histoire retissée pour un final mêlé de larmes.

L'identification aux divers protagonistes de l'histoire est complète, tant on peut se retrouver dans chacun d'eux, au caractère pourtant bien différent. Via leur constante remise en question, leur quête personnelle - qui s'inscrit pourtant dans le dessein plus général de l'intrigue - l'auteur aborde des sujets sensibles tels que la religion, l'amitié, la confiance, la politique, la morale,... avec une réflexion psychologique très juste, sans pour autant prendre position, laissant ainsi au lecteur la liberté de se forger ses propres opinions. Et c'est en cela également que son écriture est rafraichissante. Des questions existentielles sont mises en exergue de manière compréhensible de tous et divers réponses sont apportées, souvent très nuancées, selon les points de vue des personnages.

Pour vous donner un exemple, le questionnement sur la religion, ses principes,... est un élément très important du dernier tome. Via Sazed, un personnage clé du cycle, l'auteur s'interroge sur la validité de la croyance, les absurdités de la religion, mais également sur tout ce qu'elle peut apporter à l'être humain en dépit de ses propres incohérences,... Bref, si l'auteur choisit de mettre sur le devant un sujet délicat et controversé, il ne va en aucune façon donner sa position, présentant, par l'intermédiaire d'une réflexion poussée, diverses visions de la chose, laissant ainsi au lecteur la possibilité de se construire son propre avis sur le sujet en question. On est alors amené à réfléchir, dans le cadre même de cette intrigue fictive, à des questions existentielles fondamentales en adoptant un regard neuf car à l'écart de la société telle que nous la connaissons.

Pour conclure, je conseillerai vivement cette saga formidable à tous, ne serait-ce que pour découvrir cette fraicheur apportée au monde de la Fantasy, par un système magique complètement différent et innovant, mais, plus que ça, une manière de penser et de réfléchir le genre humain comme personne. Indéniablement, l'auteur se fait souverain dans l'art de décrypter les conduites humaines, avec l'amitié, l'amour et la confiance comme maîtres-mots.