Elantris

Annotations > La carte du monde

La carte d'Elantris  a parcouru un long chemin. J'ai récemment réussi à retrouver de très vieilles versions de la carte, et j'ai pensé qu'il pourrait être amusant de vous montrer cette carte dans les différentes étapes de sa création. Il vous suffit de cliquer sur les images pour les voir en plus grand format et en voir les détails.

Certaines sont un peu embarrassantes. C'est une bonne chose que je sois devenu écrivain plutôt qu'artiste. Je n'avais jamais pensé que d'autres que moi puisse les voir un jour.

Mouais. C'est un premier jet. C'est la première image que j'ai réalisé pour Elantris - j'ai réalisée toutes mes cartes sur ordinateur plutôt qu'à la main. Et je n'avais, à ce moment de ma vie, que MS Paint. J'ai eu un usage très libre de l'outil "bombe de peinture", n'est-ce pas ?

Elle ne devait me servir que de référence, me donner une idée de ce à quoi ressemble les continants. Arelon est à l'ouest, avec les montagnes au milieu. Fjorden à l'est. Vous remarquerez que dans ce croquis préliminaire, Teod était au nord-est, et Arelon était un peu renflée. Ça a changé très rapidement quand j'ai commencé à écrire.

Celle-ci est difficile à lire. C'est une capture de ma seconde version de la carte. A ce moment, je n'utilisais pas les fonctions avancées de MS Paint. Je dessinais juste sous Word, en utilisant les fonctions dessins présentes.

Je commençais à avoir une meilleure vision de la géopolituqe. J'ai nommé les pays, les ai placés là où ils devaient être, et déplacé Teod à l'ouest. Les montagnes ne sont qu'un gribouillis et c'est assez confus, mais c'est tout ce dont j'avais besoin. Notez la carte en haut à droite. On dirait un autre continent alors qu'il s'agit d'une vue détaillé d'Arélon, décrivant la division des terres du royaume entre les différentes familles de noblesse. Elle reste très simpliste et n'inclus pas assez de noblesse. Mais je n'avais besoin que de savoir où les familles les plus importantes étaient en relation avec les autres.

Voici la 3ème version de la carte, la dernière que j'ai réalisée moi-même. Je suis revenu sous MS Paint, et je suis devenu tellement adepte des nouvelles technologies que je sais maintenant comment changer de police de caractères sur une image. Je l'ai dessinée alors que j'en étais environ à la moitié de l'écriture du roman, mais je ne sais toujours pas exactement de quelle manière je souhaite montrer les choses.

Les royaumes ont tous leur forme, et les choses sont généralement à leur place. Le reliefs ds montagnes et la forme d'Elantris (dans l'encart détaillant Elantris et Kae) ne sont pas définitifs. Je ne voulais pas me décider là-dessus tant que je n'avais pas finit d'écrire le livre. Malheureusement, et c'est là que j'avais tout faux avec ces cartes, je n'ai pas dessiné des 4ème carte quand est venu le moment de réaliser l'illustration officielle. J'ai au lieu de ça envoyé cette carte à Jeff comme modèle, avec des instructions sur ce qu'il devait modifier. Ces instructions n'était pas très précises, j'en ai bien peur.

Voici la première version de la carte par Jeff. Enfin une image qui ne soit pas une horreur ! On voit tout de suite la différence quand c'est une personne ayant du talent qui dessine. Jeff était mon colocataire, quoiqu'au moment où Elantris était publié, il était plutôt le colocataire de mon frère, un peu plus bas dans la rue. Je trouve que c'est un artiste fantastique, j'adore la couleur et les ombres sur la carte.


Mais mon horreur de carte mélangé avec des instructions peu claires nous ont donné une carte ayant encore pas mal de problèmes.

Vous pouvez voir les instructions que j'ai renvoyé à Jeff au sujet de sa carte. J'étais surtout inquiet sur le fait que la forme de la carte aux alentours d'Elantris ne se conformaient pas à ce que le livre en disait, et comme c'est lié au système de magie dans le livre, c'était un gros problème.

Décrire tout cela à Jeff fut plus difficile que je l'avais anticipé. J'ai réussi à faire passer l'essentiel de mes idées, et après de nombreuses discussions, nous avons décidé que nous devions rétrécir la carte et ne pas montrer Fjorden. Je n'aimais pas trop le fait de se focaliser autant sur un pays que nous ne visitons pas du tout dans le livre, pas plus que le manque de détails de l'autre côté de la montagne. La partie importante est Arelon, nous avons donc décider de nous focaliser dessus.

Seconde version de la carte par Jeff. Elle commence à ressembler à celle qui se trouve dans le livre. Il y a toujours quelques problèmes - la forme des montagnes avec le lac n'est pas tout à fait bon. J'ai tenté de l'expliquer, mais n'ai jamais vraiment réussi à transmettre ce que je souhaitais. Mon pauvre dessin du début a laisser place à une carte légèrement imparfaite. La deadline approchant, j'ai décidé que nous en étions assez proche pour nous focaliser sur d'autres aspects.

Première, j'adore le dessin des villes. Je pense que l'impression qui ressort de cette carte est bon, elle évoque la bonne "début de l'ère moderne" que je souhaitais pour ce livre. Il reste par contre beaucoup d'espaces vide, principalement dans l'océan.

Nous avons essayé d'ajouter un médaillon avec un compas stylisé pour proposer un zoom sur Elantris. Cela résout le problème des espaces vides, mais mon éditeur et moi-même trouvions que ça rendait la carte confuse et trop fouillis. Pourquoi réaliser un médaillon de quelque chose, mais ne presque pas zoomer dessus ?

Nous avons donc décidé de supprimer Teod, et de nous focaliser sur la partie basse de la carte, ce qui rend vraiment très bien, même s'il manque encore des détails.

Voici la version finale de la carte, telle qu'elle apparaît dans le livre. Le focus y fonctionne bien mieux. Cependant, en zoomant ainsi, nous augmentons le problème avec les montages et la faille, dont la forme ne correspond plus tels qu'ils le devraient pour aller avec le dénouement de l'histoire. Cela me laisse toujours quelques regrets.

En vérité, nous avons une carte fantastique qui rend très bien, et je suis très heureux du travail réalisé par Jeff. J'aime particulièrement les couleurs, que nous n'avons pas pu imprimer dans le roman. J'ai appris ma leçon avec cette carte. Pour la prochaine, je laisserai l’artiste l'imaginer à partir de ce lecture du livre, plutôt que de lui servir de guide. Il ne sera ainsi pas entravé par mes pauvres talents artistiques, livre d'interpréter ce qu'il imagine. Je decris bien mieux les choses en les écrivant qu'en les dessinant.

Source - Texte traduit par Francois