Alcatraz contre les infâmes Bibliothécaires

Tome 1 de Alcatraz

Annotations > Avant-propos

Ce doit être le bon endroit pour parler du changement de sujet, de la troisième à la troisième personne.

Le livre a été écrit à l'origine en utilisant la troisième personne. Il y avait un narrateur qui nous racontait l'histoire - une personne nommée "Cecil G. Bagswoth the Third sur la page de titre. (Au passage, Cecil a été inventé par mon ami Dan Wells comme un alter-ego humoristique. Je lui ai empruntée pour faire un blague, mais je l'ai finalement enlevé pour en faire à la place le rédacteur en chef du "Alcatraz's Free Kingdoms").

Il y avait une blague quand à l'identité du narrateur dans le livre. Au fil de la progression, vous réalisiez que l'auteur du livre est Alcatraz, qui l'écrit en parlant de lui à la troisième personne. Cela me permettait de faire plein de blagues quand le narrateur décrit exagérément Alcatraz comme quelqu'un d'intelligent, spirituel ou élégant. Je pouvais aussi faire des jeux de mots très intelligents.

Le problème, c'est que c'était trop astucieux. J'entends par là que c'était quelque chose que je trouvais amusant, mais ça amoindrissait le livre. Comme c'était compliqué et étrange, cela distrayait le lecteur de l'histoire et des personnages. Et ça ressemblait trop au narrateur Lemony Sicket utilisé dans les livres "A Series of Unfortunate Events".

L'honneur de m'avoir fait passer de la troisième à la première personne dans le livre revient à mon agent Joshua et son assistant Steve. Joshua était très ferme sur la nécessité de ce changement, pour que cela nous rapproche du personnage d'Alcatraz, et pour offrir en même temps plus de raisons narratives pour toutes les diversions et apartés dans le livre.

Quand j'ai appliqué cette suggestion - ce qui ne m'a pas demandé longtemps - j'ai réalisé que je devais expliquer pour Alcatraz écrit ce livre. Maintenant que la mécanique "la troisième personne qui est la première personne" n'existe plus, je peux créé et utiliser une trame de fond expliquant pour Alcatraz écrit ses mémoires, ce que j'ai finit par beaucoup aimé (plus que ce que j'avais perdu) pour ce qu'il me permettait de faire.

Cette introduction ne me permet pas seulement d'acclimaté le lecteur en lui expliquant les différents entre les terres des bibliothécaires et les Royaumes Libres, elle me permet également de présenter le personnage d'"Alcatraz the Failure" - la personne que notre héros va devenir. Je pense cela ajoute un peu de tension dans l'histoire, car le lecteur se demande comment Alcatraz va finir comme ça. Elle offre un cadre à la publication fictionnelle du livre, une histoire à laquelle nous pouvons tous - en tant que lecteur - prendre part : la résistance contre les bibliothécaires.

Note de l'assistant Peter : j'ai publié la version originale à la troisième personne des . Vous pouvez vous amusez à les comparer à .

Source - Texte traduit par François