Alcatraz contre les infâmes Bibliothécaires

Tome 1 de Alcatraz

Annotations > Chapitre 3

Qui blâmer
Il y a deux personnes que vous pouvez blâmer pour ce livre. (Non, je ne suis pas l'une d'entre elles. Nous prenons jamais ce genre de responsabilités.) Il s'agit de  et Heather Kirby, deux femmes qui m'ont tannée pendant de longs mois pour que je lise des livres pour enfants. J'ai toujours dis vouloir revenir aux jeunes adolescents et classes de primaire (même si je n'étais sûr de la distinction. Je ne suis toujours pas en fait...). Mais je ne m'étais jamais lancé.

Ces deux personne, ainsi que , n'ont pas cessé de me recommandes des livres. J'ai finit par céder et commencer à les lire. (Quoi que, si je reviens au vrai commencent, c'est quand mes amis Faith et Nathan ont commencé à se lire les livres de Lemony Snicket quand ils se sont fiancés. J'étais le colocataire qui devait les supporter en train de se blottir sur le divan tout le temps...)

Qu'importe, j'ai commencé à lire des livres pour jeunes adolescents vers l'année 2004. Il se trouve que je les ai appréciés, et je me souvenais assez bien de ceux que j'avais lu étant plus jeune. Plus j'en lisais, et plus je me rendais compte que l'on trouvait des éléments très excitant de création de monde de fantasy dans les livres pour enfants. J'ai également réalisé que mon style d'humour s'intégrait bien mieux dans les livres pour enfants que dans ceux pour adultes. (J'ai écrit une comédie, mais quelque chose n'a pas fonctionné. Je sais maintenant qu'il aurait eu plus de succès si j'avais visé un public plus jeune.)

Tout cela a fait que j'ai écrit Alcatraz durant ma courte pause entre les tomes 2 et 3 de Fils des Brumes. Son écriture a été rapide - ça m'a demandé 16 jours de travail - et fut essentiellement un exercice d'écriture prolongé, dans l’intention de me sortir des choses de l'esprit afin de pouvoir retourner à Fils des Brumes. (En même temps, Alcatraz m'a offert une excellente pause dans l'univers de Fils des Brumes, qui est assez sombre.)

Je n'attendais pas grand chose de ce livre. C'est amusant, mais c'était plus un exercice d'écriture qu'autre chose. Une manière de vider mon esprit de toutes les idées de livres pour enfant qui me sont venus durant mes lectures de ce genre.

Puis Joshua et Steve, mes agents on mis la main sur le livre. Ils l'ont mis en vente et nous avons découvert que beaucoup de monde aimait le concept. Nous avons finit par avoir un contrat pour 4 livres avec Scholastic, ce qui me fit rougir. Pas parce que j'étais payé pour un livre dont je n'attendais rien, mais parce que ça me permettais d'écrire plus de livre dans cette série ! (C'est un amusement de les écrire.)

Quelque chose de massif percuta le mur de ma maison
Quelques notes sur le chapitre en lui-même. Premièrement, l'arrivée de la voiture dans la pièce fut l'un des derniers ajouts dans le livre. A l'origine, il y avait juste Alcatraz et Grand-Père Smedry dans cette scène, qui regarde dehors et voient la voiture au bord du trottoir.

Cette scène - la version originale - me dérangeait pour deux raisons. Ça ne ressemblait pas à mon personnage. En effet, pourquoi Alcatraz suivrait ce vieil homme fou ? Il ne croit pas Grand-Père Smedry et pense qu'il est fou. J'avais besoin de plus de raison. En plus de cela, le rythme du livre était un peu mou dans ce passage. J'avais besoin de quelque chose qui augmente la tension. Alors hop. Un flingue (ce mec devait à l'origine se montrer plus tard), une voiture qui traverse le mur, et une fuite. Je suis très heureux de ces changements.

Nous sommes le dernier espoir de la civilisation
Je me demande si cette conversion avec Grand-Père Smedry n'est pas trop longue. Il se peut que j'ai répété un peu trop la même information ici. Mais mon agent et mon éditeur continuent à penser que nous devions être certains que l'on ressente la tension ici. Nous devions bien comprendre pourquoi les sables sont si dangereux, et que l'on doit les retrouver immédiatement, sous peine de voir le monde subir un terrible destin.

Spoiler, cliquer pour lire
Pourtant, il n'est pas si important que les sables soient récupérés immédiatement. Ce n'est pas comme si les infâmes bibliothécaires pouvaient les utiliser comme armes dès qu'ils les auraient transformés en verres. Ça ne se passe pas comme ça. Bien que Grand-Père Smedry le suspecte, il ne veut pas que les bibliothécaires sachent - il préfère les laisser penser que les sables sont une arme puissante. Et ils sont très importantes. Ainsi, alors que la tension aurait était moins importante si l'on savait immédiatement ce que les sables font, il n'en est pas moins important de les retrouver.

Blague préférée
Toute la séquence "Gak". Elle me fait toujours rire même si ça ne vole pas bien haut. C'est mon humour pour vous.

Source - Texte traduit par François