Bandeau
Ce forum est là pour permettre aux lecteurs de Brandon Sanderson de discuter entre eux et avec d'autres lecteurs de fantasy.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

[Terry Goodkind] Le Siège de Pierre [Terry Goodkind] Les Enfants de d'Hara
[Brandon Sanderson] Sixième du crépuscule et autres nouvelles [Terry Goodkind] Sorties passées et à venir
[Brandon Sanderson] Legion se trilogise [Brandon Sanderson] Escape the Shattered Plains VR Experience

#1 22-08-2012 10:19:24

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Bon, comme je vois que les administrateurs ne font pas leur boulot, je m'attèle à la tâche de vous présenter ici un ouvrage qui me fut originellement recommandé par Tia puis François (perverti à son tour). Et comme je suis une fille faible et influençable, je suis également passée à la casserole ironique

_______________________________________


Sorti le 4 Mai dernier, Le Livre Perdu des Sortilèges est écrit par une toute nouvelle auteure dans le genre, Deborah Harkness, laquelle est également professeur d’histoire à l’Université de Californie du sud. Un succès dès sa sortie qui fut publié par la suite dans plus de 33 pays, ce qui s'avère une très belle performance pour un tout premier roman ().

Ceci n'apparait pas sur la jaquette VF, mais ce tome est le 1er volume d'une trilogie intitulée All Souls Trilogy. Actuellement en VO, sont sortis A Discovery of Witches (2011) (qui nous a donné en français Le Livre Perdu des Sortilèges) ainsi que le 2nd tome Shadow of Night (2012), annoncé en France pour Septembre sous le titre de l’École de la Nuit. Rien n'a encore été annoncé pour le 3ème et dernier tome, mais le site de l'auteur () est très bien mis à jour, et toute nouvelle information à ce sujet y sera scrupuleusement notifiée wink

Respectivement couvertures originales (pour celles et ceux qui affectionnent la VO) et les couvertures françaises de chez Orbit.


Synopsis : Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé dpuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au cœur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.


Mon pavé avis : Alors qu’une Tia enchantée n’avait de cesse de me compter tout l’intérêt et la qualité de cet ouvrage, je regardais quant à moi la 4ème de couverture avec une moue un peu dubitative. Mouaifff. Les consonances Bit-Lit et roman à l’eau de rose qui ressortaient de ce résumé n’éveillaient en moi qu’un intérêt des plus limités.

Actuellement, les vampires et autres sorcières, démons ou encore loups-garous sont tellement arrosés à toutes les sauces tout en étant portés aux nues par les diverses maisons d’éditions (lesquelles n’ont de cesse de profiter de la vague Twilight pour tenter de surfer triomphalement sur ce succès populaire) que j’en suis finalement devenue – paradoxalement peut-être – plus que réfractaire. Lorsqu’on voit à quel point le phénomène de la Bit-Lit prend actuellement de l’ampleur, avec un rythme de parution effréné, et ceci bien souvent au détriment des œuvres Fantasy que nous apprécions tous, ça en est pour le moins interpelant (si ce n’est critiquable). Puis il faut dire que je n’ai jamais été attirée par ce genre de littérature. A mon sens, jusque là, bien seul était l’excellent Jim Butcher, capable de nous dépeindre avec force de qualités ces créatures fantastiques qu’il mettait originalement en scène au travers des excellentissimes Dossiers Dresden, dont je profite de l’occasion qui m’est ici donné pour en faire – une fois de plus ! – la publicité acharnée.

Bref, tout cela pour dire clairement que c’était bien mal parti pour ce tome, que je n’aurais d’ailleurs jamais acheté si je n’avais été insidieusement torturée de la sorte par une acharné et son complice de cœur. Et c’est finalement en apprenant que François avait à son tour succombé aux charmes de Deborah Harkness que j’ai fini par cliquer définitivement sur ce fameux bouton « Commander », agrandissant par la même occasion un peu plus le trou de mon compte bancaire. Punaise, la vie est dure pour les lecteurs pleur06

Sitôt reçu, sitôt empaqueté dans le carton des livres à lire pour les vacances. Commencé un Jeudi après-midi pluvieux, fini un Samedi soir au coin du feu. Pourtant, l’affaire est un petit pavé en soi, comptant dans les 500 pages d’une écriture assez compact. D’un point de vue purement matériel donc, le bouquin vaut l’investissement. Mais qu’en est-il donc du contenu ? Diana Bishop – dont nous suivons les aventures – est-elle une de ces énièmes héroïnes badass, siliconée à n’en plus pouvoir sourire de peur que ça craque, et dont le passe-temps favori est l’extermination de ces méchantes bestioles de la nuit ? Matthew Clairmont est-il un remixe d’Edward Cullen, tout à la fois froid comme la glace et scintillant de milles feux ? Voit-on s’étaler sous nos yeux en sang une nouvelle version de Barbie et Ken chassant le démon ? Le classement en YA de la série doit-il nous effrayer ou nous donner l’envie de ranger son cerveau dans un obscur recoin par simple mesure de précaution ?

Bien entendu, si je présente l’affaire ici, c’est que chacune de ces questions s’est vue répondre par la négative. Dans le cas contraire, mon avis – au lieu d’être un immonde pavé – n’aurait comporté en tout et pour tout qu’une ligne pouvant se résumer de la sorte : « passez vo’tre ch’min mes bonnes gens, y’a rien à voir ! » lol Pour le coup, il s’agit plutôt d’un bon : « si, si, jetez’y un p’tit coup d’œil, c’est vraiment pas trop dégueu l’affaire » big_smile

En allant repêcher mon sérieux qui s’était un peu égaré (soyez indulgents, c’est les grosses chaleurs), abordons un peu l’intérêt de la chose. Tout d’abord, un petit mot sur la narration. Le style est mature sans être sanguinolent, et le classement YA de la série est juste idiot (pour rester polie). M’enfin passons… Écrit à la 1ère personne, tout n’est cependant pas décrit du point de vue de Diana puisque plusieurs chapitres se déroulent au travers des yeux de personnages annexes, Matthew Clairmont en fer de lance. Et c’est des plus agréables, notamment pour celles et ceux qui sont rebutés par la narration interne (je ne suis pas des plus fans pour ma part non plus). Mais pour le coup, j’ai trouvé cela bien amené en plus de faciliter l’immersion.

Passons ensuite à ce qui est du contenu en lui même. Avant tout, les mouvances Bit-Lit, c’est dans la fosse septique, tirez la chasse s’vous plait. Rien de tout cela, mais plutôt à l’image d’un Butcher, un traitement très mature qui explore plus en profondeur la genèse de ces créatures fantastiques. Telle Darwin (par ailleurs maintes fois cités dans l’ouvrage), Deborah Harkness s’emploie à l’étude de la généalogie fictive des différentes espèces humaines ou associées peuplant notre monde moderne. Sont posées les questions de l’ancêtre commun, celle des mutations génétiques, de la divergence des lignées, du croisement des espèces pour en arriver à l’interrogation cruciale de ce cycle, celle de l’extinction d’une race et ses conséquences. Et si les sujets n’étaient point quelques vampires, sorcières, démons et êtres humains, on se croirait presque revenu à la fameuse époque où Darwin publia pour la première fois son livre De l'origine des espèces (1859), avec ses fracassantes révélations qui bouleversèrent littéralement notre manière de concevoir le monde. En effet, si plus haut il est précisé que Deborah Harkness est une professeure des Université, ce n’est pas pour rien. Pour avoir effleuré du bout du petit doigt de pied le vaste univers de la Recherche, ainsi que ses codes, je peux témoigner de tout le sérieux scientifique dont se bâti l’ouvrage. Ce dernier fait ainsi la part belle à la fois aux sciences dures que sont la médecine, la biologie moléculaire, la génétique ou encore la fameuse Alchimie, mais également aux sciences molles telles que l’Histoire et la vaste Culture en général. C’est de fait un ouvrage extrêmement riche, bourré d’annotations intellectuelles, où chaque assertion ou citation se voit gratifiée d’une référence en bonne et due forme. Petit bonus pour les curieux, une bibliographie complète des ouvrages lus pour la rédaction de ce livre est incluse dans les remerciements.

Second point ayant trait à la romance présentée par la 4ème de couverture. Seconde chasse d’eau à l’ordre du jour, et nous nous débarrassons par la même occasion des mouvances « roman à l’eau de rose » qui flottaient jusque là dans l’air. Enfin, Dieu merci, une histoire d'amour portée sur le devant de la scène qui n’est ni cru-cruche, ni niaise à en faire baver d’envie Barbara Cartland (pour la référence, voir ici … c’est édifiant ironique). Attention, ce n’est pas pour cela que ce livre ne renferme pas des passages à tendance romantique agrémentés de quelques pérégrinations intérieures et sentimentales de la part de nos protagonistes. Mais il en ressort de tout cela une impression très rafraichissante et absolument pas plombante de salive dégoulinante à la Bella (désolée pour les fans de Twiligh hein, I mean no harm lol). L’histoire est finement traitée et très bien dosée de sorte à ce qu’une solide intrigue coexiste toile de fond.

Avant d’en terminer avec ce pavé-critique, un retour justement sur cette intrigue mise en place par l’auteure. Très gros point fort à mes yeux, elle met ici en place un univers narratif complexe, dense et recherché. Alors peut-être est-ce parce que je ne suis guère une grande habituée de ce genre de lecture, mais j’ai également trouvé le concept novateur (un subtil mélange réunissant suspens, sciences, roman historique et romance). Certes, on retrouve également quelques stéréotypes qui ponctuent le récit deçà delà, mais ma foi rien de bien méchant. Et puisqu'on est dans les critiques, on peut également reprocher à l'histoire d'être un chouilla longue à démarrer, l'auteure prenant son temps afin de nous introduire petit à petit son univers et le nœud principal de son intrigue. Mais THE truc positif du roman, c’est que pu-nai-se, on voyage dans ce tome ! De la classique Angleterre friande de thé et de bacon dès le p'tit dèj, nous passons à la froide Auvergne châtelaine aux alentours de Clermont-Ferrand (un passage très sympatoche pour nous les frenchies) pour finir par atterrir aux États-Unis dans la province de New-York, et tout ça dans un seul volume ! Et c’est véritablement cette impression de densité qui persiste encore aujourd’hui, comme si j’avais en réalité dévoré bien plus d’un seul tome. Le retour sur investissement est donc bel et bien plein et entier !

Au final, un récit bien mené, la mise en place d’une intrigue haletante, une petite touche de suspens tenace pour nous rehausser le tout, et hop ! voici un repas complet de dressé, succulent de l’entrée au dessert. Un dessert par ailleurs tellement savoureux, tout autant que surprenant, qu'il nous annonce une suite haute en couleur et très attendue ! smile


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#2 22-08-2012 11:50:43

Ariane
Fée
Lieu : Les Royaumes du Nord
Inscription : 12-06-2012
Messages : 938
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

^^ Je crois que j'ai exactement les mêmes réactions que toi au premier abord, à la lecture du synopsis, la même réticence vis à vis du Bit-Lit et de ce genre d'ambiance... Du coup ton pavé ta critique éveille ma curiosité smile

Cependant j'ai parfois l'impression de lire en filigrane dans ton commentaire que c'était stupéfiant de finesse, "par rapport à ce que tu avais imaginé"... Était-ce si passionnant dans l'absolu, ou bien une partie de cet émerveillement n'est-elle pas due au contraste vis à vis de tes a priori négatifs ? (oui oui, je suis difficile à convaincre ^^ vanter les mérites d'un livre en le plaçant au-dessus de Twilight ne peut pas me suffire wink (désolée pour les fans))

Hors ligne

#3 22-08-2012 12:14:51

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

lol Je n'ai pas lu Twilight, du coup, je n'oserai pas émettre ici un classement entre les deux œuvres. De celle de Meyer, je n'ai vu qu'une toute petite moitié du 1er film, ce qui m'a largement suffit pour capter l'ambiance générale (i.e : pas pour moi ! ironique). Et pour le coup, je n'ai absolument rien trouvé de similaire, et c'est bien pour cela que j'ai conseillé de jeter à la poubelle les consonances Bit-Lit que le synopsis pourrait laisser planer dans l'atmosphère wink

Pour ce qui est de mon émerveillement ("très bonne impression" je dirais plutôt - ouais "émerveillement" c'est juste pour Sanderson lol), certes j'avais des à priori à la lecture du résumé, mais rien que le fait d'en avoir discuté au préalable avec Tia et François à suffit à ce qu'ils se fassent la malle. J'ai donc débuté la lecture du livre avec un contingent de préjugés totalement vierge. Et j'ai vraiment passé un excellent moment de sorte à ce qu'il était très difficile de sortir mon nez du bouquin. Donc au final, mon avis très positif a peut-être été cristallisé par la découverte d'une intrigue et d'un traitement narratif insoupçonnés à l'origine, mais cela n'empêche pas le contenu d'en valoir largement la peine smile


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#4 22-08-2012 12:24:34

Ariane
Fée
Lieu : Les Royaumes du Nord
Inscription : 12-06-2012
Messages : 938
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

a écrit :

J'ai donc débuté la lecture du livre avec un contingent de préjugés totalement vierge.

D'accord, j'avais donc effectivement mal compris embaras04

a écrit :

"émerveillement" c'est juste pour Sanderson

Eh ben, vu ta critique pourtant passionnée du Nom du Vent, je me demande ce que ça donne, quand tu es émerveillée lol (eh oui, à mon grand regret, je n'ai pas encore trouvé le temps de dévorer la partie du forum concernant Sanderson... *pas-taper*... ^^)

Hors ligne

#5 22-08-2012 13:32:35

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

a écrit :

D'accord, j'avais donc effectivement mal compris embaras04

Ou j'ai également pu m'être mal exprimée en ayant recours à un raccourci arrangeant wink

Quant à Sanderson, outre le fait que je sois terriblement sous le charme de son talent d'auteur (y'a un truc qui me fait juste bouillir les tripes), je pense que c'est également une admiration du bonhomme en lui-même, de l'ensemble du travail accompli, de son sens du détail et de ses qualités de réflexion. Mais je suis une extrême du genre lol Quoique, The Way of Kings reste le meilleur ouvrage qu'il m’ait été donné de lire jusqu'à présent big_smile Mais oupss, je m'égare ironique


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#6 27-08-2012 20:30:21

François
Archiviste
Warbreaker
Inscription : 21-08-2006
Messages : 14 145
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Je viens de le relire et j'ai été tout autant pris dedans que la première fois, il faut vite que la suite sorte ! (ou que je la lise en anglais siffle).

Il y a un seul truc qui le chiffonne, comme à chaque fois que ça apparait dans un livre :

Spoiler Tome 1, cliquer pour lire
J'ai un peu de mal à comprendre comment fonctionnent les voyages dans le temps hmm  Il semblerait qu'ils prennent la place d"eux-même quand ils reviennent dans le passé à Sept Tours, quand ils dansent ensemble. Mais comment est-ce que ça fonctionner quand ils iront à un temps où elle n'était pas né ? Il va y avoir deux Mathieu ?

Hors ligne

#7 29-08-2012 11:41:43

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

a écrit :

on peut également reprocher à l'histoire d'être un chouilla longue à démarrer,

lol C'est le moins que l'on puisse dire. J'ai un peu l'impression sur les quinze premier chapitres d'avoir un condensé de toute la littérature Chik/BitLit.
Comme l'ensemble est bien mené, je perdsévère d'autant plus que

Spoiler T1, cliquer pour lire
le chapitre qui m'a réellement accoché est celui où Mattew se retrouve avec son pote dans son chateau en écosse pour une bonne discussion.
L'auteure en utilisant le mythe du vampire à ici réussi une très belle allégorie pour ce qui peu se passer (à une autre échelle bien sur) dans la tête des hommes
. Je suis piqué et ne peut maintenant qu'aller au bout  smile

...D'autant plus que c'est une bonne affaire sur kindle pour la VO en tout cas: 1.85$ beuh


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#8 29-08-2012 13:17:40

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

a écrit :

lol C'est le moins que l'on puisse dire. J'ai un peu l'impression sur les quinze premier chapitres d'avoir un condensé de toute la littérature Chik/BitLit.

Et c'est là que, je pense, ma relative inexpérience dans ce domaine pêche... Car même si j'ai ressenti quelques longueurs sur le début, j'ai vraiment été immédiatement embarquée. J'imagine que, peut-être, avec un plus gros bagage, ce serait moins passé. Mais pour le coup, mon ignorance fut un atout lol

a écrit :

...D'autant plus que c'est une bonne affaire sur kindle pour la VO en tout cas: 1.85$ beuh

Ah oui, effectivement ! beuh Ca me rassure un peu aussi, car si jamais tu es finalement déçu ou mitigé, tu n'auras pas non plus l'impression d'avoir explosé ton porte-feuille pour rien ironique

a écrit :

Bella/Rikka a écrit :

Grrrrr, tu vas payer ! demon

@François : au sujet de ton spoiler, c'est également un aspect que j'ai eu du mal à comprendre, et dont j'avais discuté avec Tia. J'espère que le second tome va nous apporter tous les détails nécessaires smile


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#9 30-08-2012 09:13:15

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

a écrit :

Ah oui, effectivement !  Ca me rassure un peu aussi, car si jamais tu es finalement déçu ou mitigé, tu n'auras pas non plus l'impression d'avoir explosé ton porte-feuille pour rien

Non... siffle, rien de rien, je ne regrette jamais rien...surtout lorsqu'il sagit d'un livre, même s'il ne m'interesse pas sur l'instant je me dis qu'un jour peut-être ce sera la perle du moment (un peu comme ce qui m'est arrivé avec la Citadelle des Ombres tongue).
Bon ce bouquin as un parfum de je ne sais quoi qui dit "r'viens y" ironique.
Même quand pour là n.ème fois du chapitre on nous décris

Spoiler T1, cliquer pour lire
cet échange furtif si troublant de froid et chaleur mêlée et d'tout manière il est trop bôôôô surtout quand il grogne de colère lol,
il y a quelque chose de sous jascent dans le rytme qui, en laissant des indices de-ci delà donne une impression comme s'il y avait quelque chose de plus grand et de plus fort qui palpite en arrière plan et qui peut à tout moment nous sauter à la gorge big_smile


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#10 31-08-2012 11:55:06

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Je me suis un peu penché sur la « recette » de Marthe :
1 pincée de chaques :
Persil
Gingembre
Camomille
Romarin
Sauge
Qeen’s Anne Lace seed – Valérianne il me semble
Armoise
Menthe Pouliot
Angélique
Rue
Tanasie
Racines de Genevrier

On a ici un cocktail étonnant de plantes potentiellement régulatrices d’humeur (armoise, persil, angélique), abortives (Sauge, menthe pouliot,rue et QAL), mais aussi, tonique (Gingembre, romarin).
Existe-t-il une synergie cachée à tous ces ingrédients ? Puisqu’en l’espèce j’ai plus l’impression d’un « potpourrit » de plantes médicinales que d’une vraie recette…
Une raison spécifique pour laquelle Marthe demande à Diane d’en prendre une tasse par jours ?  ( ce qui est la posologie générale pour les traitements de fonds)

Partie très intéressante  big_smile


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#11 31-08-2012 17:12:38

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

a écrit :

Une raison spécifique pour laquelle Marthe demande à Diane d’en prendre une tasse par jours ?  ( ce qui est la posologie générale pour les traitements de fonds)

Kssss, regardez-le un peu qui tente de glaner imperceptiblement quelques renseignements... Fixed malotru ! lol
Lis ! demon

Quant à la recette de la fameuse tisane, je ne me souvenais pas qu'il y avait autant d'ingrédients beuh Ca fait vraiment marmite de sorcière ! Je serai curieuse de l'essayer un jour. J'en servirai à Tia qui est une grosse consommatrice de ce genre de boissons, ça ne pourra pas lui faire de mal ironique


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#12 02-09-2012 18:39:55

fuer raug'moss
Car'a'carn
Towers of Midnight
Lieu : sur le Mont Dragon
Inscription : 14-10-2008
Messages : 2 314
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

je viens de commencer le livre, et il y a un petit truc qui me turlupine.
peut être que c'est expliqué plus tard ou alors j'ai mal compris

Spoiler début du tome 1, cliquer pour lire
Matthew dit que tous les démons, vampires et sorciers tournent autour de Diana parcequ'elle a découvert l'Ashmole 782 qui est censé être perdu depuis longtemps alors qu'elle l'a juste demandé à la bibliothèque.
si ils savent tous qu'elle a pu l'avoir, ils devraient aussi être en mesure de le demander quand elle la rendu.

voila, c'est tout.
à part ça, la lecture est assez plaisante.


Il y a seulement 10 types de personnes dans le monde
ceux qui comprennent le binaire
et ceux qui ne le comprennent pas

Hors ligne

#13 02-09-2012 19:10:51

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Oui, oui, pas de souci, c'est expliqué par la suite wink Mais c'est un peu loin dans le livre il me semble (je me suis posée la même question durant la lecture).


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#14 03-09-2012 09:47:58

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

a écrit :

Kssss, regardez-le un peu qui tente de glaner imperceptiblement quelques renseignements... Fixed malotru ! 
Lis

Done  tongue

Spoiler T1 ~75%, cliquer pour lire
Effectivement les mythologies vampirique sont plutôt raccord sur l'impossibilité de procréation "tradditionelle" ce pourquoi cette tisane (je ne m'était pas trompé big_smile attention les filles c'est un truc à vous retourner le bide un truc pareil! "don't do this at home" ) m'avait tant surpris.

a écrit :

une grosse consommatrice de ce genre de boissons, ça ne pourra pas lui faire de mal

Suis du même avis que Mattew sur ce coup là : les pt'ites pilulles modernes sont bien plus fiables (et surtout moins dangereuses)

Spoiler T1 30%, cliquer pour lire

Fuer où le bon sens de part chez nous: ils devraient aussi être en mesure de le demander quand elle la rendu.

Pareil, je me disais: "non mais quel faignant! vas y! demande le toi et pi toi aussi ! le bouquin si tu le veut tellement  ironique"


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#15 03-09-2012 19:18:42

Tia
Membre
Inscription : 07-12-2006
Messages : 5 137
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

J'ai aucune critique à faire sur ce livre, puisque après t'avoir tanné pour que tu le lises, tu l'as merveilleusement faite à ma place. Pis tu as eu raison car ça fait un bout de temps que je ne prends plus le temps pour écrire des critiques  demon.

Je rajoute qu'en dehors de Twilight, je n'ai pas eu affaire à la Bit-Lit car c'est un genre qui m'attire que très trèèès peu. Cependant, et désolée d'avance car je ne prends pas le temps de lire en détail le topic, je peux affirmer que le niveau d'écriture est toutefois BIEN supérieur à Meyer et son clan Cullen. Ca n'a rien à voir, si ce n'est le thème du vampire et encore. Ca serait comme donner un livre de lycéen à un petit lisant Oui-Oui niveau écriture.
Après, je n'ai pas de bagage en Bit-Lit donc je ne peux pas vraiment situer le livre avec d'autres oeuvres.

Wala, bonne lecture  ironique sachant que d'après mes souvenirs, le livre monte en supériorité à chaque "étape". Le début peu paraître couci couça mais la suite est de bon niveau.

François n'a évidemment pas attendu, il a déjà le tome 2 sous son nez... et merci Cookie, mais si je suis une grande consommatrice de flotte aromatisé, je vais me contenter de la super tisane du jardin de ta mère, et je te laisse faire l'expérience toute seule  ironique


Once Upon a Time...

Hors ligne

#16 04-09-2012 09:42:19

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Fini le 1 et entammé le 2 dans la foulée. Le niveau d'écriture est comme le dis Tia d'un bon niveau, et l'auteure on le sent connais son affaire.
On reprends la suite de l'histoire comme lorsqu'on expire après avoir retenu son souffle à la dernière ligne, c'est fort agréable.
Ce sera peut être un peu plus compliqué de se remettre dedans si le T3 met un peu de temps à sortir hmm.

Spoiler T1, cliquer pour lire
Je pense comprendre ce qui accroche tant dans un récit: une histoire d'amour implacable totale et viscérale. (Un peu comme eût put l'être, fut un temps, la relation Kahlan/Richard toutes choses restant égales par ailleurs).
L'avantage ici c'est que, comme mentionné plus haut, l'ensemble est bien ammené, et que les fils d'intrigues secondaires sont solides et que les bases fantastique sont joliement décrites.

Les moins en ce qui me concerne:
-Le yoga...mouais, cela me semble plus être un hobby d'écrivain passé dans l'histoire, et j'ai eu du mal à me détacher de cette image.
-La fin : Une fin en roue libre terminant en douceur. Peut être ai-je l'habitude des cliffhanger, mais il me semble que le T1 aurait pu aisément s'arrêter à la rémission de Diane (happy end tout de même ironique) après l'attaque de Juliette. Ou bien juste avant l'attaque...
-L'attaque de Juliette: Je trouve fort dommage que Mattew fort de ses 1500 ans d'expérience n'ai pas su opposer un tout petit peu plus de résistance avant de recevoir des bessures lethales.
-Les voyages dans le temps:Même froissement que François: S'ils prennent la place de leur eux dans le temps, dans le cas de Mattew, il sera au même moment en deux endroits différents. Les agissement autour d'eux sachant les cercles d'influence qui compose l'entourage auront des ractions, des agissement qui ne seront pas nécessairements les mêmes. Je m'explique: Si Diana rencontre Shaekespeare, ecrira t'il de la même manière ses oeuvres, et dans ce cas, qu'advient'il des exemplaires déjà parus...
Après le feux d'artifice de théories plus ou moins humouristiquement posées par Scalzi dans Redshirts j'ai énormément de mal à accepter les ballades temporelles sans conséquences de Diana d'une part et du couple ensuite.
Un petit saut temporel semblait déja difficile, mais là pouf, pouf, voilà cinq siècles en bon et dues formes. beuh


Quoi qu'il en soit, je suis très curieux de découvrir la suite.  big_smile

Si Rikka à une bonne recette d'infusion, je suis preneur aussi  siffle


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#17 04-09-2012 09:58:24

ChoupynettEcarlate
Elfe
Lieu : En Aydindril
Inscription : 03-08-2010
Messages : 1 968
1 an1 an

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Je vais peut-être me laisser tenter par cette histoire tout compte fait, ça me trotte dans la tête depuis ta présentation Rikka, et avec tous ces avis positifs, je sens que je vais casser la tirelire...

Merci Rikka  jap


- Vous avez dit vouloir vous lier à moi, abandonnant de ce fait l'immortalité de votre peuple.
- Et c'est ce que je ferai. Je préfère partager une existence humaine avec vous qu'affronter tous les âges de ce monde toute seule. Je choisis une vie mortelle.
- Vous ne pouvez m'offrir cela.
- C'est à moi de décider à qui offrir ma vie... tout comme mon coeur.

Hors ligne

#18 04-09-2012 11:24:53

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Spoiler T1, cliquer pour lire
J'avais oublié dans les moins: un peu de confusion dans la maison Bishop sur la fin additionné à l'arrivée impromptue de Sophie et Nathanael presque Ex nihilo.
Bien que cela rétablisse un peu d'équilibre "moderne" au conticlave, la divination béate de Sophie qui pourtant est un démon, est un peu épaisse à avaler sans évoquer le rang de Nathanael après juste quelque jours à la maison Bishop.
J'espère néamoins que le duo Marcus Nathanael va apporter quelque chose de bien par la suite ....

La citation du livre par

Spoiler  T195%, cliquer pour lire
la grand mère fantome dans la maison Bishop parlant de la me*** dans laquelles est sa petite fille
:  "It'll hit the fan"    lol


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#19 06-09-2012 16:47:14

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Le début du tome deux s'avère à mon goût bien meilleur que le T1.
La plupart des fils tissés depuis le tome 1 finissent par prendre corps pour s'enraciner dans l'aventure.

Spoiler T2 30%, cliquer pour lire
Entre huis clos et échapées chevauchantes, la découverte du personnage de Philippe est un vrai plaisir.


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#20 06-09-2012 19:22:59

fuer raug'moss
Car'a'carn
Towers of Midnight
Lieu : sur le Mont Dragon
Inscription : 14-10-2008
Messages : 2 314
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Je ne crois pas que ça a été annoncé donc je vous le dis, il est prévu que la trilogie soit adaptée en film
par contre je ne sais pas encore quand elle sortira ni même quand débutera le tournage.


Il y a seulement 10 types de personnes dans le monde
ceux qui comprennent le binaire
et ceux qui ne le comprennent pas

Hors ligne

#21 07-09-2012 16:34:46

Mewen
Mord Sith
Inscription : 05-09-2012
Messages : 20

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

J'ai acheté le livre par hasard à la gare en partant en vacance et j'ai finalement dévoré ce livre sans me rendre compte qu'il s'agissait d'une trilogie. Heureusement pour moi je l'ai lu il y a seulement tois semaines! smile
L'ouvrage est vraiment accrocheur, j'aime beaucoup la façon d'écrire de D.H. et j'ai hate de dévorer la suite, sortie ce mois-ci semble-t-il.

Dès le départ ils annoncent une adaptation au cinéma, j'ai hate de voir le résultat ^^


Use magic on me!

Hors ligne

#22 09-09-2012 19:15:25

fuer raug'moss
Car'a'carn
Towers of Midnight
Lieu : sur le Mont Dragon
Inscription : 14-10-2008
Messages : 2 314
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

j'ai fini le premier tome, et je dois dire que lire de l'occitan dans un livre écrit par une américaine a quelque chose de jouissif pour un sudiste tel que moi.

l'histoire met pas mal de temps à ce mettre en place, et n’apparaît au premier abord toute simple quand petit à petit des nouveaux éléments viennent changer la toile pour nous laisser miroiter quelque chose de plus grand et plus difficile à déterminer.


Deborah Harkness a une écriture agréable qui donne envie de replonger dedans dès qu'on a pas le livre entre ses mains. ça vient peut être du fait que j'adore l'écriture à la première personne, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre.

parmi les avis que j'ai lu concernant ce livre, certains trouvent l'histoire d'amour complètement nunuche d'autre au contraire magnifique.
pour ma part, c’était un peu des deux, ce qui est un des points négatifs de ce livre.

Spoiler Juliette, cliquer pour lire
tout comme tkl, j'ai trouvé le combat de Matthew face à Juliette vraiment décevant.
je ne demandais pas un duel digne des film d'arts martiaux, mais que Matt face au moins un petit geste pour se défendre.


Il y a seulement 10 types de personnes dans le monde
ceux qui comprennent le binaire
et ceux qui ne le comprennent pas

Hors ligne

#23 10-09-2012 10:21:57

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

a écrit :

parmi les avis que j'ai lu concernant ce livre, certains trouvent l'histoire d'amour complètement nunuche d'autre au contraire magnifique.
pour ma part, c’était un peu des deux, ce qui est un des points négatifs de ce livre.

Owi du nunuche! qu'est ce que c'est bon en tout cas au début...
pour ma part, je l'ai perçu comme quelque chose permettant d'alléger le récit d'autant plus que le nunuche ne saurait résister aux écceuils de la "réalité" dépeinte dans la suite des aventures.
Et puis il est pas mal noyé dans le côté recherche fondamentale profonde de tous les éléments décrits da par le livre.

a écrit :

une écriture agréable qui donne envie de replonger dedans dès qu'on a pas le livre entre ses mains

J'ai exactement la même impression tongue.

Spoiler T1 et 2, cliquer pour lire
Petite observation sur la répartition du récit:
On sait qu'il existe trois catégories de créatures : sorcier(es), vampires, démons.
Jusqu'ici (fin du 2è tome) les démons tiennent un place marginale rapporté aux deux autres catégories tant leurs origines paraissent obscures tant au protagonistes qu'au lecteur.
Je ne peut qu'anticiper une montée en puissance de leur importance dans la suite smile


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#24 10-09-2012 13:52:05

François
Archiviste
Warbreaker
Inscription : 21-08-2006
Messages : 14 145
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

La suite est tout aussi prenante, j'ai dévoré le second tome et l'ai terminé ce week-end lors d'un long voyage en voiture big_smile

Le point de vue change totalement du fait de où ils se trouvent. On sent que l'auteure a fait de nombreuses recherches historique pour nous offrir un background aussi détaillé et une telle immersion. Il est très plaisant de suivre l'évolution des personnages dans cet univers qui sied bien mieux à Matthew qu'à Diana.

L'histoire avance assez pour nous satisfaire, même si elle conserve tout de même son lot de mystères qui nous donnent envie de continuer à le lire, et surtout à connaître la suite. La fin est d'ailleurs une nouvelle fois faite pour nous offrir une partie de ce que l'on attend tout en laissant des éléments en suspends.

Un très bon second tome, qui a su se renouveler par rapport au premier smile.

Plus qu'à attendre le troisième tome maintenant pleur06

Hors ligne

#25 11-09-2012 10:28:50

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Le Livre Perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

Les derniers mots se sont égrainnés doucement, et le troisième tome va sacrément se faire languir  roll

Spoiler Tome 2, cliquer pour lire
Je demeure surpris de
-l'importance donnée au piège à rats  lol
-la désinvolture avec laquelle les personnages "modifient" le passé, car s'ils modifient la passé il se pourrait bien que les chaines de conséquences mènent soit à leur abscence, soit à des changements radicaux dans le futur...A moins que leur présent ne soit déjà le fruit des changements faits dans le passé...


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès aux forums : WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès direct au blog : Legend of the Seeker

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.080 secondes, 12 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 923.85 Kio (pic d'utilisation : 1011.54 Kio) ]