Bandeau
Ce forum est là pour permettre aux lecteurs de Brandon Sanderson de discuter entre eux et avec d'autres lecteurs de fantasy.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

[Terry Goodkind] Le Siège de Pierre [Terry Goodkind] Les Enfants de d'Hara
[Brandon Sanderson] Sixième du crépuscule et autres nouvelles [Terry Goodkind] Sorties passées et à venir
[Brandon Sanderson] Legion se trilogise [Brandon Sanderson] Escape the Shattered Plains VR Experience

#1 30-06-2011 11:45:58

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Warbreaker - Brandon Sanderson

Fana hystérique de retour avec Warbreaker, un one-shot un peu particulier de Brandon Sanderson.

Bon, il me semble clair que la seule mention de ce nom divin devrait suffire à ce que tout un chacun se rue sans plus tarder sur la pépite, mais dans le but de convaincre jusqu’aux plus dubitatifs, un "petit" (terme qui va prendre tout sa relativité par la suite… ironique ) développement s’impose de lui-même.

Tout d’abord, pourquoi un livre particulier ? Outre le génie qui se cache sous ces pages (oupsssssss, mon objectivité… siffle), ce sont les conditions d’écriture et de parution de cet ouvrage qui font de lui un tome à part. En effet, ce livre a été publié sous licence  (), non seulement dans sa version finale, mais également tout au long de son processus de création.  Ainsi, au fur et à mesure que l’auteur avançait dans l’écriture de Warbreaker, il publiait simultanément son brouillon via son site internet. Cela lui a alors permis de recueillir tous les commentaires des lecteurs de son blog à ce sujet (portant autant sur ce qu’il avait écrit que sur la tournure des évènements à venir) desquels il a tenu compte durant l’élaboration de son roman. Warbreaker est donc l’aboutissement d’un formidable travail réalisé entre l’auteur et ses lecteurs.

Découlant de tout ceci un bonus pour le moins très appréciable : l’œuvre est disponible en version électronique (VO uniquement) gratuitement sur . C’est donc un excellent moyen de découvrir l’auteur pour ceux encore récalcitrants big_smile La version papier est sublime avec une excellente couverture et une très bonne qualité papier, mais j’invite ceux qui hésitent (tain, y'en a encore là ?? beuh lol ) à lire tout bonnement le prologue (voire plus) via cette offre généreuse. Il serait dommage d’y passer à côté pour peu que ce soit THE révélation Brandon Sanderson (et nan, j'ai plus de tites culottes à balancer, tout mon stock y est déjà passé mad siffle)

Passée cette longue introduction, en avant pour la présentation de la fameuse pépite (c’est bonus pour celles et ceux qui seraient encore dans l’indécision - tain, c'qui faut pas faire comme pub roll ).

Synopsis (traduction de mon cru) : Warbreaker réunit en son histoire Vivenna et Siri, toutes deux princesses et soeurs, The God King, que l’une d’entre elles doit épouser, The God of Bravery, lequel abjecte sa fonction et l’Immortel, qui tente toujours de défaire les erreurs qu’il a commis des centaines d’années auparavant. Leur monde est un de ceux dans lesquels les êtres qui meurent auréolés de gloire reviennent en dieux pour vivre confinés dans le Panthéon de la capitale de Hallandren. Dans ce même monde, une puissance connue sous le nom de magie BioChromatic draine l'énergie des couleurs pour diriger le pouvoir du Souffle, possédé par tout un chacun à des niveaux différents et qui ne peut être léguée que par consentement.  De ce Souffle et des couleurs qui habitent nos objets quotidiens, miracles et préjudice peuvent en découler. Il faudra des quantités considérables de chacun de ces ingrédients pour résoudre tous les défis faisant face à Vivenna et  Siri, princesses d'Idris, Susebron The God King, Lightsong, Dieu sceptique de sa propre divinité et Vasher le mystérieux Warbreaker.


Mon avis :  Infâme coupable d’un nombre conséquent de nuits écourtées, voici un tome unique écrit entre Elantris et Fils des Brumes rassemblant de fait, beaucoup de chacun. Non pas que Warbreaker soit un pâle remake de ces deux œuvres (dans ce cas là, ce serait alors Fils des Brumes qui s’inspirerait de Warbreaker tongue), mais plutôt qu’il est très intéressant de noter le fait que Sanderson aime à créer un nouveau roman en effectuant un certain nombre de petits clins d’œil à ses productions précédentes, dans une ambiance, une mélodie de fond finalement similaire. On s’aperçoit alors que si l’auteur a pu écrit des séries/tomes uniques différents, une base conséquente demeure sensiblement constante, comme une marque de fabrique, une signature aisément identifiable.

Pour les adeptes de Sanderson donc, pas de grand dépaysement mais plutôt le plaisir de replonger avec délice dans son univers, avec ses codes propres, et ses réflexions centrales (le culte religieux à la pointe de l’épée). Pour ceux qui aimeraient se lancer, Warbreaker, à l’image d’Elantris, offre une belle alternative pour connaitre cet auteur via une œuvre courte qui pose les bases de son style, sans toutefois être aussi développée que les cycles qu’il a pu écrire par la suite. A l’image d’un repas, Warbreaker est un savoureux – et somme toute conséquent – apéritif : il permet de se faire une idée des talents culinaires littéraires de l’auteur, amorce l’entrée du plat de résistance, peu se suffire à lui-même si l’essai n’est pas transformé et permet en même temps aux gourmands de s’attabler, attendant avec impatience la suite des réjouissances. 

Maïté Brandon Sanderson nous offre donc ici un récit solide, bien pensé, surtout connaissant la manière particulière suivant laquelle il a été rédigé. Nous suivons plusieurs personnages atypiques tel que l’auteur aime à les construire, parmi lesquels Siri – qui n’a pas été sans me rappeler Vin de Fils des Brumes –  une jeune princesse insouciante qui n’aspire qu’à passer inaperçue et qui se retrouve, en quelques battements de coeur, jetée en pâture dans un univers déroutant, et surtout, à ce fameux God King, une figure qui terrifie la population par sa puissance, faisant l’objet d’un culte aussi profond que labyrinthique et qui ne sera pas sans créer la surprise. Ajouté à cela un Dieu de la Bravoure ne cessant de remettre en cause son propre statut et blasphémer à tout bout de champ (indéniablement mon coup de cœur du livre coeur ), Vasher, un mystérieux personnage accompagné d'une épée à la langue bien pendue ( ironique ) qui semble en savoir bien plus que ce qu’il n’en dit, Vivenna, une princesse formée à l’art de la cour depuis son âge le plus tendre – découvrant par la suite entre mots et réalité, un fossé – et enfin deux mercenaires qui vous feront renouer de solides liens avec les couches Pampers lol

Pour rebondir sur ce tout dernier aspect, je dirai que si Warbreaker ne déroute pas du style Sanderson par sa tournure, il accueille toutefois un élément moins présent dans les autres œuvres, à savoir l’humour. Ce dernier vient principalement de Lightsong, ce Dieu qui n’a de cesse de questionner la religion dont il est l’objet, qui trouve qu'ennuyer et exaspérer aussi bien ses prêtres, ses servants que les autres divinités de la cour est la meilleure distraction au monde, qui cache derrière ce cynisme excessive le malaise de vivre aux dépens d'un peuple pour qui il ne peut malheureusement rien. D’autre part, on trouve également lot  de situations cocasses engendrées par les interactions entre Siri et Susebron (The God King) ou bien via ces deux mercenaires à l’humour aussi tranchant que leurs dagues (je vous défends de ne pas les adorer lol ). Bref énormément de rire à la clé big_smile

Un petit mot sur la forme de magie mise en place dans ce tome. A première vue, ce concept de Souffle qui utilise les couleurs et leur luminosité pour commander toute sorte d’objets – allant d’un foulard vers les corps des défunts – revêt tous les aspects d’une Fantasy classique, et ce n’est pas moi qui vais contredire ce fait. Toutefois, de là est réellement née la surprise, et si j’ai adoré l’histoire –  parce que ce que arrêtons de nous mentir, tout ce que peut écrire Sanderson me fait vibrer ange embaras04 ironique – l’utilisation qui est faite de ce concept magique est formidable. En se focalisant sur les couleurs contenues dans les objets les plus quotidiens, l’auteur s’emploie à nous faire redécouvrir les beautés simples que comporte l'ici et maintenant, nous amenant à regarder d’un œil neuf les moindres éléments qui nous entoure (la nature en priorité). Ainsi, à l’opposé de Fils des Brumes qui met en scène un monde où le gris et le noir sont des maitres mots, c’est ici un univers bigarré, aux teintes exacerbées dans lequel nous sommes plongés. Cela n’a pas été sans me rappeler Le Parfum de Patrick Suskind, qui développe de manière extrême tout ce qui a trait à l’odorat, sauf qu’ici, il s’agit du visuel, des subtilités des mélanges picturaux, des nuances, de la luminosité,… Bref, manière de dire qu’on en prend plein la vue. J’ai adoré !

Puis crotte quoi, il faut l’avouer, Sanderson distille dans ses romans une soupe magique qui transforme le lecteur en une espèce de drogué disséquant son bouquin en quête cette dose quotidienne qu’il prélève dans chaque ligne et ceci, jusqu’à la dernière. Je ne sais pas si la formule fonctionne pour tout le monde, mais le fait est que je suis totalement vulnérable à sa magie. Et puis tous ces questionnements sur la religion, la croyance, l’espoir, la vénération… qui peuplent chacune de ses créations sont fascinants, et toujours abordés selon des points/aspects différents propres à l’intrigue développée. Un délice !
   
A consommer sans modération ! big_smile


Note de bas de page : j'ai fini ma pub ! Je tiens en dernier lieu à féliciter chaudement celles et ceux (peu nombreux je pense lol) qui auront réussi le grand marathon que fut la lecture de cet infâme pavé, lequel j'écris et complète depuis le commencement du bouquin ironique


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#2 30-06-2011 12:58:39

François
Archiviste
Warbreaker
Inscription : 21-08-2006
Messages : 14 145
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Merci à toi pour cette grande présentation qui donne très envie big_smile

Je me suis empressé de récupérer la version pour "Mediapocket" afin de le charger sur mon Kindle, pour quand j'aurais finit "the Way of Kings" tongue

Hors ligne

#3 30-06-2011 13:44:25

Hawk
Curseur
Lieu : Lille
Inscription : 14-01-2010
Messages : 530
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

excellente présentation ! Malheureusement pour moi, même gratuit je ne le lirais pas en anglais alors j'espère qu'il sortira un jour en VF ! smile


En cours:

Hors ligne

#4 18-07-2011 12:02:45

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Bon, après le vibrant hommage, les multiples messages même pas subliminaux et le prosélitisme éhonté de la marchombre en cuir rouge j'ai fini par lire ce roman qui trainait depuis une dixaine de mois dans mes cartons (surtout il est bien moins volumineux que Way of Kings).

Même si je ne m'attendait pas à en perdre mon calfouette ironique , ce fut une très bonne surprise.
La moindre des choses que l'on puisse dire c'est que l'homme sait écrire.

L'intrigue au départ simple prend du souffle à mesure que les pans de la tapisserie se dévoilent et le pouvoir dévocation de l'auteur permet d'enrichir parfaitement son univers sans l'entraver de descriptions fastidieuses.

Le pitch: Un Royaume très puissant sclérosé par sa théocratie est en pleine transition. les traités du passé sont en train de façonner l'avenir, mais les protagonistes du présent ne sont pas tous prets à courber l'échine sous le joug de la fatalité.
Princesses, mercennaires, prêtres, scribes, dieux et dieu rois vont en découdre parfois de manière cocasse, souvent épique, menant l'actions dans un final tragique et grandiose.

Les personnages sont très bien campés et réservent tous leur lot de surprise.
Le système de magie relativement original m'a au départ quelque peu rebuté tant il me faisait penser au "Prism" de Brent Weeks auquel je n'avais pas du tout accroché, mais il s'intègre sans encombres au service de l'intrigue.
Ce qui est agréable chez Sanderson c'est qu'il n'écrit pas de la fantasy gratuite, il livre dans ce récit une réflexion sur l'ambivalence des sentiments, sur la responsabilité (Pour prendre le contre pied de la tante de Peter Parker big_smile ) un peu à la façon de Scalzi dans "God Engine" :sans jugements, il laisse le lecteur se faire son opinion et pourquoi pas prolonger la réflexioon une fois la dernière page tournée.


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#5 26-07-2011 18:08:51

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Un pitch à l'écriture très fine pour une bien belle présentation du tome jap Tu devrais postuler pour l'écriture de la 4ème de couv' française wink lol

Contente que tu aies bien apprécié le bouquin, et que tu prennes le temps de laisser ici un avis favorable smile Ça fait d'autant plus plaisir que s'adonner à un prosélytisme éhonté (je plaide coupaaaable siffle big_smile) en faveur d'une œuvre - ou d'un auteur ici - se fait finalement toujours avec une légère angoisse (celle de la déception). D'autant plus marquée que je ne suis plus sûre d'être vraiment objective quand je critique un ouvrage du gus (j'essaye quand même ange) tant il s'avère être mon auteur coup de coeur du moment (bon, si c'était vraiment nul, je le dirai, mais un peu de variété dans les avis c'est quand même à ne pas y cracher dessus smile).

Dernière remarque de ton post sur son écriture qui sonne très juste pour soulever un fait qui me charme beaucoup chez Sanderson (notamment son développement maintenant récurent mais toujours d'un point de vue neuf sur la religion).


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#6 27-07-2011 09:59:36

tkl
Weird Wizard
L'Alliage de la Justice
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 958
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Vile flatteuse, c'est juste parce j'écris dans ton sens lol
Si je disais que Sanderson écris de la Fantasy au kilomètre sans profondeur en empilant les clichés pour éviter d'avoir à se donner la peine de faire un récit original ( ironique argh sacrilège demon )...

Je plaisante évidament, et Warbreaker m'a bien donné envie de découvrir Elantris, Mistborn et pourquoi pas aller ensuite au dela des 100 pages de Way of Kings.


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#7 27-07-2011 10:42:42

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

a écrit :

Vile flatteuse, c'est juste parce j'écris dans ton sens lol

Damned ! Fixed... siffle Dans le cas contraire, je me serais juste contentée de relever ton flagrant (et blasphématoire) manque de goût... ironique

Puis crotte, faut savoir fidéliser les lecteurs...

dehors

Note : ce qui est dit dans le post précédent demeure néanmoins véridique et non une flatterie bon marché wink


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#8 27-07-2011 16:49:08

fuer raug'moss
Car'a'carn
Towers of Midnight
Lieu : sur le Mont Dragon
Inscription : 14-10-2008
Messages : 2 314
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

a écrit :

Je plaisante évidament, et Warbreaker m'a bien donné envie de découvrir Elantris, Mistborn et pourquoi pas aller ensuite au dela des 100 pages de Way of Kings.

dans ce cas fonce tkl, tu n'as pas à hésiter.
et tu sais ce qu'on dit, tout est bon dans le cochon Sanderson tongue

pour ma part, je ne sais pas encore si je lirais Warbreaker entre 2 tomes du Trône de Fer ou après avoir fini les livres qui seront parus


Il y a seulement 10 types de personnes dans le monde
ceux qui comprennent le binaire
et ceux qui ne le comprennent pas

Hors ligne

#9 13-08-2011 19:24:30

fuer raug'moss
Car'a'carn
Towers of Midnight
Lieu : sur le Mont Dragon
Inscription : 14-10-2008
Messages : 2 314
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

ça y est Riri, je viens de débuter Warbreaker
ça s'annonce pas mal pour le moment
je verrais ce que me résèrve la suite.

j'ai pour l'instant un petit faible pour Nightblood


Il y a seulement 10 types de personnes dans le monde
ceux qui comprennent le binaire
et ceux qui ne le comprennent pas

Hors ligne

#10 14-08-2011 18:15:46

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Héhé, chouette alors big_smile Et bien du coup, bonne lecture à toi, en ayant hâte de connaitre tes impressions, qu'elles soient positives ou négatives, mais en espérant tout de même que tu vas apprécier l'histoire smile


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#11 15-08-2011 11:11:59

François
Archiviste
Warbreaker
Inscription : 21-08-2006
Messages : 14 145
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Pour les personnes intéressées, on le trouve téléchargeable dans "tous" les formats sur ce site :

Hors ligne

#12 09-09-2011 22:30:56

Mickuss
Seigneur Drakhaon
Lieu : Paris
Inscription : 01-10-2008
Messages : 1 675
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Aller comme je connais la traductrice, je peux vous dire qu'elle en a fini aujourd'hui même (via son profil FB). Elle envoie sa traduction à l'éditeur !


“A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one.” G.R.R. Martin

Hors ligne

#13 10-09-2011 10:21:45

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Rooooh sans blague ? Super nouvelle (bon, même si j'ai déjà le tome VO), merci beaucoup pour l'info ! big_smile Et si ce n'est pas trop indiscret, la traductrice est une amie ?


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#14 10-09-2011 10:42:55

Mickuss
Seigneur Drakhaon
Lieu : Paris
Inscription : 01-10-2008
Messages : 1 675
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Une connaissance web en fait.


“A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one.” G.R.R. Martin

Hors ligne

#15 10-09-2011 10:48:35

Rikka
Marchombre
The Way of Kings
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Ok, d'accord. En tout cas, encore merci pour cette bonne nouvelle qui mérite son petit billet dans la partie des Actualités de l'auteur !

Je reste curieuse de voir comment elle a traduit certaines expressions de Warbreaker. Etant en pleine traduction des annotations de BS sur ce livre, j'avais effectué mes propres interprétations des termes magiques/techniques propre à la Fantasy (ce qui en dit long sur la qualité de la chose... siffle), et ce sera sans nul doute très enrichissant de les comparer avec son propre travail smile


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#16 24-11-2012 13:28:18

fuer raug'moss
Car'a'carn
Towers of Midnight
Lieu : sur le Mont Dragon
Inscription : 14-10-2008
Messages : 2 314
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

NDA : en réponse au message suivant, qui a été déplacé dans les avis :

bien, bien, tu ne sera pas fouetté dans des cachots sombres et humides  tongue.
je suis content que tu ais adoré, il ne te reste plus qu'à lire les autres livres de Sanderson maintenant  siffle


Il y a seulement 10 types de personnes dans le monde
ceux qui comprennent le binaire
et ceux qui ne le comprennent pas

Hors ligne

#17 24-11-2012 18:04:27

Hawk
Curseur
Lieu : Lille
Inscription : 14-01-2010
Messages : 530
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Je l'ai acheté, il fait partie de mes prochaines lectures !


En cours:

Hors ligne

#18 11-04-2013 22:52:02

Mickuss
Seigneur Drakhaon
Lieu : Paris
Inscription : 01-10-2008
Messages : 1 675
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Bon étant donné qu'il ne reste que 15 jours avant la re-sortie de la Peur du Sage, je me suis dit : "Tiens et si tu te faisais un autre OneBook de ce cher Brandon ?"

Du coup je compte l'acheter pour le lire vite avant l'échéance du 26 avril, date à partir de laquelle je ne répondrai plus de rien.  lol

Vous approuvez mon choix hein ?  ironique


“A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one.” G.R.R. Martin

Hors ligne

#19 12-04-2013 08:56:35

Ariane
Fée
Lieu : Les Royaumes du Nord
Inscription : 12-06-2012
Messages : 938
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Je n'ai lu que celui-ci pour le moment, donc je ne peux pas comparer avec les autres du même auteur, mais je l'ai trouvé génial coeur De belles surprises, un monde plein de couleurs et de nuances, des personnages supers et qui évoluent en profondeur... Si par malchance tu ne le finissais pas avant le 26, ça ne devrait pas être trop douloureux de rester quelques moments encore prisonnier dans cet univers, avant de rejoindre les bras tendus de Patrick Rothfuss wink

Hors ligne

#20 12-04-2013 11:21:54

fuer raug'moss
Car'a'carn
Towers of Midnight
Lieu : sur le Mont Dragon
Inscription : 14-10-2008
Messages : 2 314
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

a écrit :

Vous approuvez mon choix hein ?

du moment que tu lis du Sanderson, je ne peux que t'approuver  smile.


Il y a seulement 10 types de personnes dans le monde
ceux qui comprennent le binaire
et ceux qui ne le comprennent pas

Hors ligne

#21 17-04-2013 22:35:00

Mickuss
Seigneur Drakhaon
Lieu : Paris
Inscription : 01-10-2008
Messages : 1 675
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Et voila un deuxième roman de Sanderson à mon actif !
Je me suis autant régalé que pour Elantris (Et même un petit peu plus^^).


J'ai senti dès le départ que Vasher et son épée auraient une grande importance dans le livre justement parce que l'auteur en disait peu à leur sujet et qu'ils étaient peu présent toute la première partie du livre (de quoi faire monter la pression, le mystère et le suspense^^)  Vrai coup de coeur pour ce bonhomme là et son épée.

L'humour de Chanteflamme est tout aussi génial, je rêve d'avoir ne serait-ce qu'un infime échantillon de sa répartie !

L'histoire est bien ficelée, on y retrouve les twists pré-finaux et finaux qu'on a pu avoir dans Elantris. ENcore une fois, je suis conquis parce même en sachant qu'il y aurait des renversements de situation de cette ampleur, je n'avais pas le moins du monde imaginé quelle pouvait être leur nature. L'effet de surprise est très réussi.

Enfin, bon je suis fan, vous l'aurez deviné !!  Vivement les vacances que je puisse lire Fils-des Brumes !


“A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one.” G.R.R. Martin

Hors ligne

#22 03-07-2013 15:22:57

Hawk
Curseur
Lieu : Lille
Inscription : 14-01-2010
Messages : 530
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Warbreaker - Brandon Sanderson

Je suis fan de Brandon Sanderson ! Elantris, Fils des brumes et maintenant Warbreaker que j'ai lu pendant mes vacances en Espagne. Je me suis régalé en lisant ce livre car j'ai vite retrouvé mes marques par rapport à ses autres romans.

Merci Brandon Sanderson et encore merci Rikka pour cette superbe présentation ! smile


En cours:

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès aux forums : WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès direct au blog : Legend of the Seeker

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.078 secondes, 15 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 844.56 Kio (pic d'utilisation : 916.25 Kio) ]