A propos des figurines

L’auteur s’est fendu d’un long billet sur son blog pour apporter un peu de contexte autour de la création des figurines les Archives de Roshar, que l’on retrouve également en version audio sur sa chaîne Youtube. Ci-dessous une traduction :

Introduction

Nous avons lancé aujourd’hui (le 13 septembre) une nouvelle campagne de financement participatif, pour des figurines miniatures et peintes des Archives de Roshar. Cela me donne l’occasion de parler de certaines choses concernant les coulisses de la création de ce Kickstarter, pourquoi nous nous sommes associés à Brotherwise pour cela et comment je veux aborder les financements participatifs à l’avenir. Je veux être responsable envers vous et conscient des problèmes potentiels liés au financement participatif et du succès que j’ai en ai eu ces derniers temps.

Je m’excuse d’avance si je digresse un peu. J’ai plusieurs points que je veux faire évoquer, mais j’espère qu’ils seront tous cohérents.

Partie 1 : La version courte

Avant de plonger trop profondément, je veux parler de la partie marketing. Nos amis de Brotherwise ont travaillé dur pour préparer ce Kickstarter pendant plus d’un an et je suis extrêmement satisfait du produit que nous avons réussi à mettre en place. J’espère donc vraiment que vous irez jeter un œil au Kickstarter et que vous envisagerez de le soutenir. Ils ont été un partenaire fantastique, et ils sont allés au-delà pour essayer d’obtenir les bons personnages, fait des modifications une douzaine de fois ou plus quand Isaac et moi demandions des changements, revenant même parfois en arrière.

Je m’attarderai plus tard sur ce qui est cool avec Kickstarter. Mais je voulais dès le départ vous donner une vision globale de que nous faisons ici. La version courte de ce que je vais expliquer en détail ci-dessous est la suivante : je suis conscient que c’est un peu effronté de ma part de faire un deuxième Kickstarter cette année, alors que tout le monde attend mes « Secrets projects ». Je vais faire de mon mieux pour atténuer les problèmes potentiels, mais si cela vous préoccupe, je vous entends. C’est aussi mon souci. Nous essaierons, comme toujours, d’être dignes de la confiance que vous nous témoignez.

Cependant, cette campagne devrait être très amusante. Nous allons approfondir la façon dont nous sommes arrivés aux modèles que nous avons créés pour chacune de ces figurines. Même si vous n’êtes pas intéressé par les figurines, je pense que vous apprécierez de parcourir la page Kickstarter pour voir ma vision de chacun des personnages. Et dans les prochains jours, nous allons montrer beaucoup d’art conceptuel que vous devriez trouver tous très intéressants.

Partie 2 : Financement participatif et responsabilités

Je peux dire en toute sérénité que personne dans notre entreprise n’a anticipé le succès explosif de notre Kickstarter Secret Projects. J’admets que je savais que la graine de quelque chose d’incroyable était là, et le showman en moi était ravi de faire de mon mieux pour que tout se réunisse d’une manière qui prendrait tout le monde par surprise. Mais même moi, je ne m’attendais pas à avoir une tempête à la place.

Notre précédent Kickstarter avait levé environ 8 millions de dollars lorsque toutes les commandes finales ont été passées. Celui-ci a fait 45 millions. C’est une énorme démonstration de foi de votre part à tous, et nous sommes prêts à la mériter. Nous avons travaillé très dur dans les coulisses pour que tout soit prêt pour vous en janvier. Je pense que vous allez tous être très satisfaits de ce que vous obtenez.

Alors pourquoi faire un autre Kickstarter si tôt ?

Eh bien, la vérité était que les figurines des Archives étaient en préparation depuis plus longtemps que la campagne Secret Project. Je n’ai pas commencé à faire un Kickstarter pour les projets secrets jusqu’à la fin de l’année dernière – et plus j’y pensais, plus cela m’excitait. Je me demandais comment j’allais pouvoir faire parvenir ces livres aux gens, et cela semblait être le moyen idéal. Cela, cependant, risquait de saper le Kickstarter que nous avions déjà prévu pour les figurines.

Ce nouveau Kickstarter avait initialement été prévu pour la fin du printemps ou le début de l’été. Cependant, après avoir décidé de faire les projets secrets, Brotherwise a gentiment accepté de repousser leur projet de quelques mois pour donner un peu d’espace. Cela nous a également donné un peu plus de temps pour préparer les visuels et les modèles, et je suis content que nous ayons eu plus de temps. Nous l’avons bien utilisé.

Cela dit, un phénomène intéressant se produit lorsque vous avez soudainement le Kickstarter le plus populaire de tous les temps. Les entreprises veulent vraiment travailler avec vous, car l’accès à l’attention des gens est l’un des biens les plus précieux au monde à l’heure actuelle. Cependant, je préférerais qu’ils ne vous voient pas tous comme une ressource à exploiter. Je veux juste faire des choses sympas, raconter de belles histoires et (si j’ai de la chance) rendre le monde meilleur dans le processus. Principalement en améliorant la vie grâce aux histoires.

Il serait très facile, après notre succès, de proposer des produits à tout va. Ce n’est pas notre intention, et je peux vous le promettre. En même temps, j’ai de grandes aspirations et je veux explorer davantage le financement participatif. Donc, ici, je veux vous tracer une feuille de route et voir ce que vous en pensez. En interne, chez Dragonsteel, j’ai présenté une idée pour aller de l’avant. Pas plus de deux campagnes de financement participatif par an. Une pour les livres, une pour un autre produit. Nous n’avons pas à en faire deux, et nous n’en ferons peut-être pas toujours deux. Mais je pense que cette année offre un bon exemple. Une principalement pour les livres (les Secret Projects), une pour autre chose (les figurines).

En ce moment, nous envisageons un Kickstarter pour les éditions reliées cuir de Words of Radiance l’année prochaine. (Pour répondre à ceux qui sont curieux à ce sujet, non, nous n’avons pas besoin de publier les éditions reliées cuir des Archives de Roshar via une plate-forme comme Kickstarter, mais nous avons constaté que cela rend nos vies beaucoup, beaucoup plus faciles. Le fait est que les sites de financement participatif ont des outils d’administration solides et utiles pour des choses comme le support client.

Il est vraiment difficile d’évaluer la quantité de quelque chose à faire. Par exemple, nous avions initialement pensé que nous pourrions avoir besoin de 25 000 exemplaires de chaque Secret Project. Nous avons fini par avoir besoin de 150 000 de chaque. Kickstarter facilite grandement la gestion de tout cela. Ainsi, bien que nous n’ayons pas besoin du financement de Kickstarter pour concrétiser nos projets, nous avons un besoin aigu de leur infrastructure et de leurs cadres de précommande.)

À l’avenir, nous avons l’intention de continuer d’utiliser Kickstarter pour les éditions reliées cuir des Archives, mais pas pour les autres cycles. Cela nous donne environ une édition tous les trois ans. Les deux autres années, j’aimerais faire d’autres choses. La collection de livres d’histoires Hoid (qui sont des livres d’images et / ou des livres coffee-table-style (NdT : beaux livres qui font décoration sur la table basse) de The Dog and the Dragon, The Wandersail et The Girl Who Looked Up) en fait partie. Du côté des produits, nous aimerions faire un RPG papier et un jeu de société sur les Archives, deux des éléments que vous avez été très nombreux à nous demander de faire.

Maintenant, s’il est nécessaire de le préciser, je tiens à souligner que nous ne nous attendons pas à battre notre record Kickstarter de sitôt. Les Secret Projects furent un succès inattendu, avec juste la bonne façon de les présenter, et une énorme surprise pour inciter les gens à y prêter attention. Alors s’il vous plaît, ne fixons pas d’attentes trop élevées pour ces autres campagnes. Le but n’est pas de battre des records – ça ne l’a jamais été. C’est de réaliser des choses sympas.

Comme toujours, nous espérons que vous participerez, mais je tiens à souligner que notre objectif n’est pas de générer des revenus grâce à un sentiment de FOMO. (Peur de manquer.) Bien que nous soyons en mesure d’offrir des prix spéciaux et des extras exclusifs via une campagne initiale, notre objectif sera toujours de fournir des versions post-Kickstarter des produits de base aux personnes qui les souhaitent plus tard. (Cela s’applique également aux figurines, que nous espérons avoir en stock et à vendre pendant de nombreuses années à venir.)

Quoi qu’il en soit, c’est notre modèle pour l’avenir. Deux campagnes de crowdfunding maximum par an, espacées s’il y en a deux. Ce qui m’amène à Brotherwise.

Partie 3 : Pourquoi Brotherwise ?

Nous avons rencontré les braves gens de Brotherwise lorsqu’ils sont venus nous voir et nous ont présenté leur jeu de narration Call to Adventure, pour lequel ils voulaient faire une extension les Archives. Nous recevons beaucoup de demandes comme celle-ci, mais l’enthousiasme, l’expérience et le produit de cette entreprise se sont démarqués pour nous. Nous avons dit oui.

Au cours des années suivantes, nous avons trouvé en eux l’une des entreprises les plus compétentes et les plus réactives avec lesquelles nous n’ayons jamais travaillé. Nous avons eu d’excellents partenaires au fil des ans, mais Brotherwise semblait vraiment nous « comprendre » nous et les choses que nous voulions faire. Alors que nous y réfléchissions de plus en plus, en débattant en interne, nous avons réalisé quelque chose. Nous avons reçu une tonne de demandes de personnes souhaitant faire des choses avec nous, mais nous ne voulons pas dire oui à beaucoup d’entre elles. Nous voulons faire moins de produits, mais de meilleure qualité, plutôt que d’inonder le marché.

La chose parfaite que nous voulions faire, nous avons réalisé, était de trouver quelques partenaires clés avec lesquels nous travaillons très bien, puis de travailler avec eux pour faire plus de choses. Et donc, plus tôt ce mois-ci, nous avons conclu un partenariat complet avec Brotherwise pour ce Kickstarter. Nous le faisons ensemble, plutôt que dans le cadre d’un accord de licence traditionnel où ma société vend simplement les droits et attend de voir ce qui est fait.

Cela m’amène à mon point suivant.

Partie 4 : Le processus

Cela a été toute une aventure de donner vie à ces figurines les Archives. Comme je l’ai dit, nous avons eu d’excellents partenaires dans le passé, mais une chose que mon équipe et moi voulions vraiment faire avec ces figurines était d’améliorer la qualité et la continuité. À cette fin, Isaac (qui dirige mon département artistique et travaille sur le développement créatif pour l’entreprise) a passé de longues heures à travailler avec des artistes conceptuels, obtenant des versions des personnages qui étaient aussi proches que possible de la vision que j’en avais.

Cela pourrait encore changer avec le temps. De même que Batman a évolué, il est possible que nous modifiions certains personnages. Mais après des centaines de croquis et les efforts d’une demi-douzaine d’artistes, nous avons pu présenter une vision solide à Brotherwise. Plutôt que de simplement dire « Voici la description des personnages des livres », nous avons pu dire : « Voici une douzaine de croquis de postures, d’expressions et de looks de personnages tirés directement de la tête de Brandon du mieux que nous pouvions. »

J’ai beaucoup appris dans ce processus, et cela a vraiment aidé mon image mentale des personnages de les concevoir de cette façon. De plus, cela nous a fourni beaucoup de matériel que nous pouvons utiliser pour d’autres projets. Dans le passé, je ne voulais souvent pas donner aux artistes des représentations définitives des personnages, car j’aime voir ce que différents artistes proposent à partir de mes descriptions. Cependant, au cours des dernières années, j’ai réalisé que les livres et le Cosmere sont suffisamment grands pour qu’il soit préférable d’être plus clair sur ma vision.

Cela ne devrait pas être considéré comme moi vous disant, lecteurs, que vous ne pouvez pas voir les personnages comme vous le souhaitez. Je veux toujours voir ton fanart de la façon dont le personnage est dans ta tête ! Mais si nous allons faire des produits comme un RPG, ces figurines et un jeu de société, je préfère que les personnages soient cohérents sur ces supports. Ça fait du bien de faire ça maintenant.

Partie 5 : Le Kickstarter lui-même

Donc, c’est là que mes pensées ont été ces derniers temps ! J’espère que vous êtes toujours avec moi. Je sais que ça a été long !

Il y a de petites choses que nous voulions faire pour cette campagne. Évidemment, nous voulions créer un groupe de figurines non peintes prêtes pour le jeu. C’était l’idée principale de ce Kickstarter. En tant que tel, les niveaux principaux de cette campagne concernent les figurines non peintes dans des packs basés sur les quatre premiers livres des Archives. (Six figurines par livre, chaque niveau d’engagement supérieur en ajoutant six nouvelles)

Mais nous voulions également que les personnes qui ne sont pas des joueurs aient quelque chose. C’est pourquoi nous avons quatre figurines peintes, réalisées à plus grande échelle (Kaladin, Jasnah, Adolin et Szeth.) Et une chose qui me passionne est la statue encore plus grande. C’est cher, mais c’est quelque chose que j’ai présenté à l’équipe. J’ai toujours voulu une de ces grandes statues de bureau comme on en voit couramment dans les espaces de travail, représentant souvent un super-héros. À ma demande, nous avons donc conçu et inclus une statue de bureau à grande échelle extrêmement cool de Szeth et Kaladin qui s’affrontent.

Tous les modèles n’ont pas été révélés ; nous en gardons quelques-uns à montrer pendant la campagne. Ainsi, au cours des 30 prochains jours, vous pourrez revenir en arrière lorsque nous dévoilerons des designs pour Eshonai, Taravangian, Leshwi et d’autres. Nous avons essayé de créer quelque chose pour chaque fan des Archives, que vous peigniez des figurines ou que vous vouliez simplement quelque chose de cool pour votre bibliothèque.

Conclusion

Je prends très au sérieux la confiance et la fidélité que vous m’accordez, et j’essaie d’en être digne. Je veux être responsable dans la façon dont nous abordons le financement participatif et ne jamais vous laisser traîner, en attendant des mises à jour qui ne semblent jamais venir et des produits qui sont toujours retardés.

J’espère que vous trouverez ce que nous faisons excitant, plutôt qu’écrasant, mais comme toujours, je veux avoir de vos nouvelles. Faites-moi savoir, au cours des prochaines années, si vous pensez que nous en faisons trop. J’ai juste… eh bien, j’ai beaucoup d’histoires que je veux raconter et des choses que je veux créer. Merci beaucoup de m’accompagner dans cette aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.